Actualité

[Bon app’] Pumpkin se spécialise dans les remboursements individuels

Chaque jour à 13h, Frenchweb vous présente une application mobile, en partenariat avec Stardust, The digital testing company spécialiste du test d’applications mobiles, de sites internet et autres services digitaux. Vous souhaitez également parrainer la rubrique Bon'App ? Cliquez ici

Origine : France

Date de lancement : 1er septembre 2014

Fondateurs : Constantin Wolfrom, Victor Lennel, Hugo Sallé de Chou

Disponibilité: sous iOS et sous Android

Pumpkin appPumpkin

Le remboursement sur mobile est répandu. Monexion, Tricount ou encore Debal le proposent déjà. Pourtant Pumpkin vient créer un nouveau service. « Ce n’est pas une appli pour faire des comptes comme Tricount ou Debal, mais une appli de paiement. Il est d’ailleurs question de partenariats entre elles et », affirme Hugo Sallé de Chou, cofondateur de Pumpkin. Complémentaire donc, Pumpkin permet aux utilisateurs de rembourser ses amis, individuellement. De plus, l’application ne prend pas de commission sur les transferts d’argent, à l’inverse de Monexion. Elle est destinée à un public de 16 à 35 ans, prêt à payer sur smartphone et menant une vie sociale riche. « Nous, les 3 fondateurs, sommes  exactement dans la cible décrite. Il est toujours plus facile de créer un produit pour soi », remarque Hugo Sallé de Chou, cofondateur de Pumpkin. Les coordonnées bancaires enregistrées, les échanges d’argent peuvent commencer.

Contrairement aux applications des banques, qui proposent le même service, peu importe la provenance de la carte bleue utilisée. D’autres applications se rapprochent du concept de Pumpkin. Lydia permet également le remboursement sur smartphone, mais se tourne plus vers le paiement mobile pour professionnels. Pour se démarquer, Pumpkin mise tout sur l’aspect communautaire. « Notre objectif est de rendre le paiement plus convivial », raconte le cofondateur de l’application.

Objectif : 7 000 utilisateurs d’ici la fin de l’année

Après avoir travaillé au Kenya et aux Etats-Unis où ils découvraient des solutions de paiement mobile, les fondateurs de Pumpkin se sont rendu compte que « le paiement mobile, plus simple, plus rapide, plus ludique nous manquait en rentrant en France », explique Hugo Sallé de Chou. Ils se sont donc lancés en janvier 2014. L’application est sortie le 1er septembre, et aujourd’hui l’équipe compte 8 personnes. « Nous attendons 7 000 utilisateurs fin 2014, nous en sommes à 85% de notre objectif », ajoute l’équipe. Si les utilisateurs sont nombreux, c’est notamment grâce à la protection des données bancaires. Lors de l’inscription des coordonnées, un code 3D secure est envoyé à la banque pour vérifier l’identité de l’utilisateur.

Pour chaque action sur l’application, un code secret doit être composé. Enfin, « les informations personnelles sur les serveurs, et les transactions sont protégées par une technologie implacable », selon le jeune entrepreneur. Prochaine étape de Pumpkin : « créer une solution de paiement sur les sites de e-commerce et m-commerce », explique Hugo Sallé de Chou.

 

Vous voulez faire découvrir une application ? Soumettez-la en remplissant le formulaire.

Tags

Camille Adaoust

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
[Bon app’] Pumpkin se spécialise dans les remboursements individuels
La startup britannique Healx lève 56 millions de dollars pour lutter contre les maladies rares
Le Royaume-Uni déclenche une enquête sur l’entrée d’Amazon dans Deliveroo
[DECODE] Que disent les acquisitions de Google (Alphabet) sur sa stratégie?
1789, CCMSA, Groupe Retif : focus sur les offres d’emploi du jour
Supprimer la main d’oeuvre, prochaine étape de la micromobilité?
Huawei
Malgré les sanctions américaines, Huawei annonce un chiffre d’affaires en hausse
Share via
Copy link