ActualitéBusiness

[Bon App’] Swapcard, une carte de visite « interactive qui se met automatiquement à jour »

[tabs] [tab title= »L’application »]

Pays d’origine: France

Editeur: Swapcard Corporation

Date de la dernière version:  juin 2014

Disponibilité: iOS 7.0

SwapCard

[/tab] [/tabs]

Swapcard est une application qui permet  de générer une carte de visite virtuelle, qui se met à jour automatiquement et se transmet en ligne. Elle n’est disponible que sur l’Apple store pour l’instant, une version Android est en prévision. Le segment de la carte numérique est déjà occupé par plusieurs autres solutions dont Buzcard, CW, Bizcards

Baptiste Boulard est l’un des trois associés ayant fondé cette start-up parisienne:

Frenchweb: Quel est le service rendu par l’application?

Baptiste Boulard, associé chez Swapcard
Baptiste Boulard, associé chez Swapcard

Baptiste Boulard: L’application mobile Swapcard permet de créer et d’échanger une carte de visite numérique. La carte est interactive, personnalisable, universelle et surtout, se met automatiquement à jour lorsqu’elle est actualisée. Elle s’échange de façon innovante : en un geste dans l’app, par Airdrop, via un swapcode, mais aussi par mail, SMS ou sur les réseaux sociaux.

A chaque utilisateur est rattaché un swapcode (QRcode nouvelle génération) donnant accès à sa carte lorsqu’il est scanné. Ce swapcode peut être exporté et imprimé sur des cartes de visite papier ou sur tout autre support. Un système de notifications push alerte l’utilisateur lorsqu’une personne lui transmet sa carte, scanne son swapcode ou l’introduit auprès de quelqu’un d’autre.

FW: Comment avez-vous eu l’idée de créer cette application? 

BB: Swapcard est le résultat de deux constats alarmants rencontrés avec mes co-fondateurs au cours de nos différentes expériences professionnelles: l’utilisation encore massive de la carte de visite papier dans un monde numérique et la gestion calamiteuse des contacts dans les entreprises.

Nous trouvons effarant que l’échange de cartes de visite papier reste, en 2014, la manière la plus utilisée pour échanger ses coordonnées à travers le monde. Or, ce moyen n’est pas optimal car non adapté aux outils numériques et ne permet pas d’avoir un répertoire constamment à jour. A ce problème, s’ajoute l’absence d’outils de gestion de contacts permettant aux professionnels et aux entreprises de maintenir automatiquement à jour leurs répertoires et de partager aisément leurs contacts avec leurs collaborateurs, en intégrant les nouveaux réseaux sociaux et moyens de communication.

FW: Qui sont vos concurrents?

BB: Swapcard se situe dans un marché dynamique morcelé de concurrents, qui se positionnent à différentes étapes de la vie d’un contact.  Des solutions existent pour échanger ses coordonnées de manière numérique, pour gérer ses contacts, pour les mettre à jour ou encore pour développer son réseau, mais aucun de nos concurrents n’offre une solution globale identique à Swapcard.

FW: En quoi vous différenciez-vous d’un service comme Buzcard?

BB: A la différence de Buzcard, Swapcard est avant tout pensé mobile et améliore considérablement l’expérience utilisateur lors de la création de sa carte, de l’échange de ses coordonnées et de la mise à jour de ses contacts, lequel ne requiert aucune action de votre part.

Notre service est basé sur une carte de visite 100% numérique, qui s’échange de multiples manières sans avoir besoin d’imprimer des cartes papiers, qui coûtent chers et ne sont durables.  Nous offrons à nos utilisateurs un véritable outil de networking intégré dans l’application.

FW: Comment allez-vous monétiser ce service ?

BB: L’application mobile est gratuite mais nous offrons des services avancés sur forme d’abonnements aux entreprises, aux réseaux d’affaires et également aux salons professionnels, pour gérer leurs contacts, les maintenir à jour et renforcer le networking entre leurs membres/participants.

FW: Comment se réparti l’actionnariat de la société qui l’édite et sera-t-il amené à évoluer en 2014? Quel CA a-t-elle réalisé en 2013?

BB: Aujourd’hui le capital social de Swapcard est majoritairement détenu par les associés fondateurs (Damien Courbon, Godefroy des Francs et moi même) et le reste est détenu par un pool d’investisseurs, suite à une première levée de fonds réalisée auprès de nos proches.

Nous ne dégageons pas encore de chiffre d’affaires, mais commencerons à démarcher les entreprises et organisateurs d’événements professionnels début septembre lors du lancement officiel de nos services. Pour financer et nous accompagner dans cette phase nous comptons ouvrir notre capital à des business angels ou fonds d’investissement d’amorçage pour un second tour de table prévu début 2015. 

Tags
atelier-platform

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

4 thoughts on “[Bon App’] Swapcard, une carte de visite « interactive qui se met automatiquement à jour »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This