ActualitéArts et CultureLes levées de fonds

Box lève 150 millions de dollars en attendant son IPO

Box, le service de sauvegarde dans le cloud, vient de lever 150 millions de dollars auprès de TPG Growth et Coatue. Avec 3,7 milliards de dollars sous gestion, TPG est un fonds spécialisé dans les projets déjà avancés. Il a déjà pris des parts dans Airbnb ou Uber. Box doit s’introduire en bourse pour espérer lever 250 millions de dollars, mais avait retardé sa date d’introduction suite à des inquiétudes sur sa consommation de cash, et celle du secteur en général.

Le Wall Street Journal estimait début mai qu’il ne restait plus que 109 millions de dollars à l’entreprise (dont 92 millions sur son exercice 2013, contre un chiffre d’affaires de 124 millions de dollars, ndlr) sur les 400 millions levés depuis sa fondation. En 2012, la société avait ainsi affiché une perte de près de 112,6 millions de dollars, et de 168,5 millions en 2013.

Des revenus en progression

Box a par ailleurs mis à jour son document d’IPO auprès de la SEC, l’autorité des marchés américaine : au premier trimestre, les revenus ont progressé de 94% par rapport à l’année précédente à la même période, à 45 millions de dollars, pour une perte de 38 millions de dollars sur l’exercice.

Fondé en 2005, Box revendique aujourd’hui 27 millions de particuliers utilisant ses solutions cloud, et plus de 240 entreprises clientes. Chevron, Pearson, Nationwide Insurance, et General Electric figurent parmi les grands comptes de son portefeuille.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Box lève 150 millions de dollars en attendant son IPO
UE: Thierry Breton l’affirme, la supervision des Gafa sera du ressort de chaque État membre
Royaume-Uni: Nokia signe son premier contrat 5G depuis l’exclusion de Huawei
eSport : PandaScore lève 5 millions d’euros auprès de Serena et Alven
S’adapter: le maître-mot des artisans et des boutiques depuis le confinement
Cryptoactif: Bitpanda lève 52 millions de dollars auprès du fonds de Peter Thiel 
Comment Cafeyn profite de la crise pour se renforcer