ActualitéArts et CultureMarketing & CommunicationServices

Brainsonic lance une plate-forme pour favoriser l’engagement des collaborateurs

La start-up Brainsonic vient de lancer un nouveau service pour améliorer la visibilité des entreprises sur les réseaux sociaux. Baptisée « Sociabble », celle-ci permet de rassembler en une seule interface l’ensemble des publications d’une organisation sur les différents réseaux sociaux qu’elle utilise. Les collaborateurs peuvent ensuite partager en un seul clic l’ensemble des contenus sur leurs comptes professionnels.

plateformeLa solution propose aussi des jeux entre collaborateurs pour les inciter à partager, tout en gagnant des points. Actuellement en version test, la solution a été développée à partir de la solution cloud Azure, de Microsoft.

« La capacité des entreprises à convertir leurs employés en ambassadeur est fondamentale. D’autant que si seulement 36% des utilisateurs ont confiance dans la publicité sur les réseaux sociaux, ils sont 92% à avoir confiance dans la recommandation de leurs proches (source : dwinq). Ainsi, une entreprise de 1 000 employés peut toucher potentiellement plusieurs centaines de milliers de personnes sur les réseaux sociaux » explique la société.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Brainsonic n’est pas une start-up, c’est une PME pour info, elle a été créée en 2003. Source : Le site web.

Brainsonic lance une plate-forme pour favoriser l’engagement des collaborateurs
Soraya Jaber : « Je ne me sentais pas légitime en tant que femme CEO aussi jeune »
L’État lance un fonds pour inciter les Français à investir dans des PME et startups
Le PDG de Spotify investit dans la licorne européenne Northvolt
Pub en ligne: la Cnil va publier sa recommandation sur les cookies jeudi
Palantir valorisé 15,8 milliards de dollars pour son entrée en Bourse
UE: Thierry Breton l’affirme, la supervision des Gafa sera du ressort de chaque État membre