A la uneActualitéEurope

Jean David Blanc (AlloCiné) et Pierre Lescure s’apprêtent à lancer un cocktail Molotov dans le PAF

La nouvelle aventure audiovisuelle de Jean-David Blanc, fondateur d’AlloCiné, s’appelle Molotov. C’est d’ailleurs sur un tout nouveau cocktail, où les chaînes de télévision sont les ingrédients, que la solution «de distribution de chaînes TV» sur le web, repose. Avant de lancer Molotov, tout juste homologué par le CSA, Jean-David Blanc s’est entouré de pointures et d’un bras droit : Pierre Lescure, le fondateur de Canal+. A eux deux, ils veulent réinventer les modes de consommation de la télévision.

Côté financements, l’interface Web, attendue pour l’automne 2015, a convaincu le fonds IdInvest et des investisseurs privés.

Les fondateurs ont choisi de livrer au compte-goutte les services que rendront le site et plus tard l’application Molotov. « La télévision mérite qu’on lui apporte une nouvelle expérience à la hauteur de la qualité et de la diversité de ses programmes. Il s’agit de faire entrer la télévision dans l’ère d’Internet», expliquent Jean-David Blanc et Pierre Lescure. Dans une tribune envoyée à la presse, ils prennent à contre-pied la «fin de la télévision».

Tout comme l’américain Netflix, Molotov se positionne sur l’OTT (over-the-top content), pour placer l’interface web avant l’écran TV. Une cible en particulier est pointée par ce nouveau service; celle des jeunes, qui contrairement à la génération précédente, ne regardent plus qu’une heure trente par jour le petit écran, soulignent les fondateurs.

La télé plus sociale

Autrement dit, alors que les programmes sont «plus accessibles sur Internet», il faut s’attendre à voir la dimension sociale, couplée au partage sur les médias sociaux, prendre une part importante dans le projet Molotov. « Le poste et sa télécommande ne sont plus adaptés à l’explosion des contenus», écrivent les fondateurs. Il faut «relier les téléspectateurs entre eux de manière organique (…) relier les individus avec les outils d’aujourd’hui », écrivent les fondateurs.

Molotov veut rationaliser l’offre pléthorique actuelle qu’Internet, les bouquets TV, et les nouvelles chaînes de la TNT ont accentuée. «Un gâchis quand on sait que les chaînes investissent trois milliards d’euros pour leurs chaînes TNT», clament-ils. Plus qu’une simple application de chaînes, Molotov veut aller au-delà du «replay» sur Internet et des «directs». Les fondateurs d’AlloCiné et Canal+ veulent réinventer le «zapping».

Le style Apple

Côté financements, le modèle tend à s’inspirer d’Apple. Molotov veut proposer à tous les acteurs présents sur la chaîne de fabrication et de diffusion des émissions TV un cercle «vertueux».

Pour cette annonce, la communication rappelle même celle de la firme à la pomme, avec un communiqué de presse aussi vague que mystérieux. Seuls des «happys fews» pourront accéder «sur invitation» à la présentation du produit. Les mots sont choisis; tout est fait pour décrire l’excitation, à l’aube d’une révolution. Le spectre de Steve Jobs n’est pas loin.

Les autres cofondateurs sont Jean-Marc Denoual et Kevin Kuipers, respectivement anciens de TF1 et Allociné. Molotov sera uniquement disponible sur le web dans un premier temps, et sera ensuite présent sur les écrans mobiles, précise la société.

Capture d’écran 2015-06-18 à 17.31.07

atelier-platform

Jeanne Dussueil

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This