ActualitéAsieCESChineObjets connectésShenzhen

[CES 2017] Omate (Laurent Le Pen), la start-up chinoise de l’IoT qui a séduit Amazon

Trois après sa création, Omate, un concepteur de logiciels et de hardware en B2B dans l'IoT, affiche déjà 3 millions de dollars de chiffre d'affaires pour 2016. Basé à Shenzhen, en Chine du sud-Est, non loin des Foxconn et des fabricants élétroniques, la société du Français Laurent Le Pen est aux avant-postes de la prochaine révolution. Avec sa vingtaine d'ingénieurs télécom, ses développeurs android et ses designers, l'entreprise chinoise fondée par cet ancien ingénieur de la division mobile de Philips, au Mans (fermée en 2001), compte bien taper dans l'oeil des géants de la Tech.

Dernier en date, Amazon avec lequel il vient de dévoiler le robot «Yumi» à San Francisco, un petit robot sur roues pour la famille, doté d'un écran pour répondre à toutes les demandes grâce à l'assistant «Alexa» de l'Américain. En plus de partenariat savec «les acteurs clés dans leur domaine», le modèle Omate repose sur la fabrication en édition limitée de ses objets pour les premiers investisseurs en crowdfunding. «C'est la base de notre modèle B2C2B», explique Laurent Le Pen, le CEO. La start-up commercialise également en marque blanche des logiciels spécialisés pour l'IoT pour les entreprises.

De fait, la croissance de l'IoT s'accèlère. D'abord estimé en millions de dollars, le marché pèserait finalement 7 trilliards de dollars au niveau mondial d'ici 2020, d'après la dernière étude publiée par Etisalat Group et Cisco. Conséquence de cet appel d'air, les entreprises de tous secteurs sont prêtes à investir. Omate et ses solutions clés en main en B2B compte bien devenir un prestataire indispensable pour ces nouvelles idées. Omate ne veut pas devenir une marque produits en soi, mais veut plutôt imposer le «powered by Omate» sur les produits de ses partenaires. Face à elle, elle trouve d'autres concepteurs d'application tels Fossil ou PrismTech.

En France, Groupama et le Crédit Mutuel Arkéa sont les premiers à avoir signé un partenariat pour développer des logiciels et des objets qui ont pour mission de simplifier la relation client. 

Omate est accompagnée par l'accélérateur américain 500startups dont le modèle est de prendre 3% de participation. A son capital, elle compte aussi un investisseur chinois Shao Guoguang (fondateur de UMEOX).

Fondateur: Laurent Le Pen

Siège: Shenzhen

Date de création: 2013

Effectifs: 20 (16 Shenzhen / 2 Mountain View / 1 Hong Kong / 1 Singapour)

Fonds levés: 2 millions de dollars (1,25 en crowdfunding, 750K en seed funding)

CA 2016: 3 millions de dollars

Tags

Jeanne Dussueil

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
[CES 2017] Omate (Laurent Le Pen), la start-up chinoise de l’IoT qui a séduit Amazon
Reconnaissance faciale
Reconnaissance faciale: la Cnil trace ses lignes rouges
Ludovic Le Moan (Sigfox): «Personne ne parlait de bas débit avant nous, les autres sont venus par opportunisme»
Les offres d’emploi de la semaine
Pourquoi 1Password boucle une première levée de 200 millions de dollars après 14 ans d’existence
L’Asie et les États-Unis à la pointe des FinTech en 2019
[Appel à candidatures] Participez au palmarès 2020 des entreprises qui recrutent dans le numérique
Copy link