A la uneActualitéBusiness

Ces secteurs qu’IBM et Apple veulent réinventer avec le lancement de 8 nouvelles applications

IBM et Apple ont décidé d’aller plus loin dans leur aventure commune. Après une première association annoncée en juillet dernier, les deux géants informatiques vont lancer ensemble une batterie de huit nouvelles applications B2B. Les produits développés sur iOS, disponibles sur iPhone et iPad, concerneront principalement le domaine de la santé. D’autres viendront proposer des services mobiles dans la banque, la finance, le voyage, les transports, le droit, et le commerce.

L’application la plus prometteuse, selon Techcrunch, est Hospital RN, pour iPhone. Connectée au système interne de l’hôpital, elle permet de réduire les frais et le temps passé dans la gestion des dossiers des patients. L’application fonctionne avec les iBeacons, des détecteurs placés dans les chambres des patients capables de transmettre les données.

Dans l’assurance et le retail, les applications utilisent par exemple la caméra de l’iPad pour valider les documents administratifs et ainsi gagner du temps dans les procédures.

A surveiller également, une application dans le domaine aérien qui doit aider les passagers à être replacés sur d’autres vols en cas d’annulation ou de retard de leur réservation initiale. Une autre application permettra de faire des changements de classe ou d’acheter des produits en duty-free sur l’iPhone.

Les deux firmes donneront plus de détails sur les produits santé lors de la prochaine conférence HiMSS. L’association entre IBM et Apple a déjà débouché sur le lancement de 22 applications au total. Pour l’un comme pour l’autre, le partenariat s’avère gagnant; l’un profitant du design de la firme à la pomme, le second de la possibilité de vendre plus d’iPhone et d’iPad dans les entreprises.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

5 commentaires

  1. On aura tout vu. Apple qui collabore avec IBM c’est le début de la fin. Steve tu nous manques !

    1. Vous avez la mémoire (très) courte. Apple a collaboré avec IBM entre 1991 et 2006 sur le processeur PowerPC. Et laissez donc Steve Jobs tranquille. Apple sans Steve Jobs sait très bien ce qu’elle fait.

      1. Eh ben quelle agressivité!
        C’est dommage d’ailleurs, car la correction sur la collaboration entre IBM et Apple était plutôt fort à propos.

        1. Agressivité ? Peut-être. Mais j’en ai ras-le-bol qu’on se sente obligé de rappeler que « Steve Jobs n’aurait pas fait ceci ». Alors que 1) on n’en sait rien puisqu’il est mort 2) Il a fait de très belles erreurs de son vivant (le Cube, anyone ?).

          Donc, oui, LEAVE STEVE JOBS ALONE !

          1. Oulala oui si tu veux, personnellement, je m’en tamponne.
            Bien qu’on pourrait raisonnablement objecter que tout le monde peut s’exprimer et que tu n’es le gardien ni de son héritage, ni de son image.
            Mais bon, chacun s’investit des missions qu’il veut.

Bouton retour en haut de la page
Ces secteurs qu’IBM et Apple veulent réinventer avec le lancement de 8 nouvelles applications
Patrick Drahi
Altice (SFR) s’offre l’opérateur français Coriolis pour 415 millions d’euros
google
Censure: pourquoi l’emprise d’Apple et Google sur l’économie mobile menace les droits humains
OVHcloud entame son IPO à la Bourse de Paris
Marketing, développement, fonctions commerciales…: quels sont les salaires dans le digital?
Apple s’oppose à l’arrivée de France Digitale dans la procédure judiciaire lancée par l’État
Live shopping: qui est Whatnot, la nouvelle licorne californienne financée par Google, a16z et Y Combinator?