Actualité

[Chiffres] Hadopi aurait envoyé 1 million de mails de mise en garde

Hier, à l’occasion d’un discours sur l’avenir de la loi Hadopi à Lyon, Nicolas Seydoux, président de l’Alpa (Association de Lutte contre la Piraterie Audiovisuelle) a dévoilé plusieurs chiffres intéressants, mais qui restent toutefois non officiels. Selon lui, la haute autorité aurait:

  • Dressé près de 10 millions de procès-verbaux.
  • Envoyé environ un million d’e-mails de mise en garde.
  • Sur ce million, 35 000 lettres avec accusé de réception auraient été adressées aux internautes fautifs.
  • Mais, seul un nombre modeste d’entre eux auraient été convoqués.
  • Trois sites de streaming ont déjà été condamnés à des amendes et peine de prison avec sursis allant jusqu’à 1 an.
Toujours d’après le président de l’Alpa, le téléchargement illégal se situerait aujourd’hui au même niveau qu’en 2007 alors que le haut débit s’est démocratisé et que l’Hexagone compte d’avantage d’internautes. Conclusion de Nicolas Seydoux: la loi aurait son utilité et sa disparition serait « une catastrophe »…
Tags
atelier-platform

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

3 thoughts on “[Chiffres] Hadopi aurait envoyé 1 million de mails de mise en garde”

  1. Hadopi est une aberration pure et simple, un gouffre financier sans fins. Le modèle économique des maisons de disques doit tout simplement être revu dans son intégralité, les majors doivent s’adapter et arrêter de se gaver sur le dos des artistes, ce sont toutes ces choses qui tuent la création artistique. Tout ce qu’a fait Hadopi c’est nous couter de l’argent (beacuoup d’argent) et surtout cela a poussé les gens à souscrire à une pléthore d’offres VPN (5 Euros par mois pour un tunnel vers la Suède) et pour ce qui est d’Emma Leprince, l’heroine des spots TV Hadopi.. pitié pourvu que le téléchargement illégal puisse permettre de ne jamais nous la faire découvrir.

  2. Le vrai problème dans toute cette histoire est que, que ce soit hadopi ou la licence globale, il s’agit en fait de mesures défensives sur l’existant, alors qu’une approche constructive est nécessaire pour mettre en place un environnement non monopolistique de publications sur le net.
    Des questions techniques certes, mais surtout un problème de structure fondamental dans le besoin d’une séparation claire entre des organisations maintenant des bibliothèques personnelles de « licence/contrat »(que des références, pas de copies, j’ai acheté quelque chose je peux le lire/écouter/regarder sur n’importe laquelle de mes machines), et organisations et personnes créant/éditant/diffusant les œuvres.
    Sinon cela va se terminer par 2 ou 3 monstres…
    Un peu plus développé ci dessous :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/concepts-economie-numerique-draft/
    et :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/piratage-hadopi-etc/

  3. Pour éviter d’être pris, soyez informé des téléchargements effectués sur vos ordinateurs .
    SuperVigil est un logiciel de surveillance de l’activité du poste.

    Ce nouveau logiciel ne bloque pas,
    mais trace à la seconde près leur faits et gestes sur l’ordinateur. Il surveille en permanence et envoi un rapport détaillé par email tous les jours de l’activité sur l’ordinateur (internet ou non), sans être trop intrusif sur les contenus des pages lues, et ni des conversations, ni des emails.
    Le logiciel permet aussi de limiter le temps passé sur l’ordinateur et de contrôler les horaires d’accès afin d’éviter les addictions.
    Les parents savent enfin ce que font leurs enfants sur l’ordinateur, et combien de temps ils y passent, ils peuvent enfin établir le dialogue et l’ordinateur peut passer du salon à la chambre !
    Les logiciels de « contrôle parental » sont quasi tout le temps désinstallés, car ils sont trop bloquants.
    Internet, c’est la nouvelle cours d’école, où les enfants peuvent être la cible des autres, et subissent insultes et
    moqueries indélébiles, sans que les parents ne le sachent. Avec SuperVigil , soyez vigilant et soyez au courant !!
    C’est une autre philosophie fondée sur la confiance entre le parent et l’enfant. « tu as le droit de tout faire,
    mais je suis au courant ». On cherche à responsabiliser l’enfant.

    Ce logiciel fonctionne sur Internet et permet aux parents de modifier les paramètres de n’importe quel ordinateur à distance et en temps réel.
    SuperVigil aide les parents à jouer leur rôle de surveillance dans la cyber-vie, rôle qu’ils effectuent déjà dans la vie réelle

    Nouveauté ! Désormais le logiciel trace le téléchargement illégal (loi HADOPI) et vous permet de savoir si des téléchargements illégaux sont effectués sur le poste. La liste des fichiers téléchargés et leur taille s’affichent dans le rapport journalier. Très utile pour ne pas recevoir d’avertissement HADOPI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This