ActualitéBusinessRetail & eCommerceTech

[Entretien exclu] La start-up française Dashlane lève 5 millions de dollars à New-York

A l’origine de Dashlane, créée il y a 18 mois, un certain Bernard Liautaud (ex CEO de Business Objects). La start-up française, installée à la fois à Paris pour la R&D et à New-York pour le marketing développe une solution globale sur la « friction ».

Partant du constat évident que nous passons notre temps à remplir des champs d’information (identifiant, mots de passe, adresse, coordonnées bancaires…) et que la pratique est extrêmement fastidieuse sur les mobiles et autres tablettes tactiles, Dashlane va lancer en bêta privée d’ici à la fin de l’année un service de filling automatique et sécurisé. Son CEO , Emmanuel Shalit, rappelle à l’envie que dans le e-commerce, 65% des transactions sont stoppées entre la validation du panier et celle du paiement. « Un check-out absurde qui fait qu’internet est plus compliqué que le monde physique ».

Dashlane vient d’annoncer une levée de 5 M$, soit 3.7 M€ auprès de deux fonds new-yorkais, Rho Ventures et FirstMark Capital ainsi que Bernard Liautaud. L’ objectif est clair: doubler les équipes (12 personnes aujourd’hui) dans les 12 mois pour renforcer les pôles R&D et marketing.

Entretien exclu avec Emmanuel Shalit, CEO de Dashlane.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Entretien exclu] La start-up française Dashlane lève 5 millions de dollars à New-York
Le premier moteur de recherche coréen rachète Wattpad pour 600 millions de dollars
[Evénement Virtuel] Premier congrès digital dédié à l’impact du télétravail et à ses nouveaux enjeux
Jeux vidéo: pourquoi l’UE condamne-t-elle Steam et cinq éditeurs à une amende de 7,8 millions d’euros?
États-Unis: les cyberattaques par rançongiciels vont croître en 2021
[Webinar] Les 5 clés pour une gestion de portefeuille efficace en 2021
Sis ID
FinTech: le Lyonnais Sis ID lève 5 millions d’euros pour lutter contre la fraude aux virements bancaires