ActualitéBusinessRetail & eCommerce

[Coffret beauté] L’allemand Glossybox a levé au total 55 millions d’euros

L’incubateur allemand Rocket Internet a révélé pour la première fois aujourd’hui le total des montants levés par la start-up Glossybox, spécialisée dans les coffrets beauté sur abonnement.

glossybox

Au total, la société allemande aurait donc levé 72,4M $ (55M €) auprès de : Holtzbrinck Ventures, Kinnevik Access Industries et Rocket Internet bien sûr.

Aujourd’hui présente dans 17 pays différents (Allemagne, Autriche, Brésil, Canada, Chine, France, Allemagne, Israël, Italie, Japon, Corée, Pays-Bas, Pologne, Espagne, Suède, Royaume-Uni, et aux États-Unis), l’offre GlossyBox devrait s’étendre rapidement à de nouveaux marchés.

Lancée il y a un an et demi sur le modèle de la start-up américaine BirchBox, Glossybox revendique avoir livré près de 2M de coffrets à plus de 200 000 clientes. La société compte aujourd’hui 300 employés.

Pour rappel, en janvier 2012, GlossyBox avait annoncé le rachat de son homologue français Mon coffret Beauté.

Son principal concurrent, la société new-yorkaise Birchbox a, quant à elle, récemment fait l’acquisition de la start-up française JolieBox, pour un montant non dévoilé.

Lancé quelques mois après Birchbox, JolieBox avait, elle-même, racheté en décembre 2011 son concurrent britannique Boudoir Privé. JolieBox avait levé 1M € auprès d’Alven Capital et de plusieurs business angels.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Coffret beauté] L’allemand Glossybox a levé au total 55 millions d’euros
Microsoft lance Xbox Cloud Gaming sur les appareils d’Apple et PC
Comment Facebook veut surfer sur la popularité de l’audio, entre podcasts et « salons de conversations »
Blast, un programme pour aider les startups françaises à marcher dans les pas de SpaceX
GameStop annonce le départ de son directeur général, l’action flambe en Bourse
Zoom lance un fonds de 100 millions de dollars pour les développeurs d’applications
Cryptomonnaies: alors que le marché s’envole, le Royaume-Uni travaille sur sa propre monnaie numérique