ActualitéBusinessEuropeTransport

Coleen lève 1 million d’euros pour se faire un nom dans le secteur de la mobilité électrique européenne

La startup française Coleen, qui conçoit et développe un vélo électrique haut de gamme, a levé 1 million d’euros. Bpifrance, le Crédit Coopératif, la région Nouvelle Aquitaine, ainsi qu’une cinquantaine d’investisseurs privés, ont participé au financement. Coleen a été accompagné dans ce cadre par le spécialiste du conseil en levées de fonds Deomenos.

Fondé en mars 2014 par Audrey Lefort et Thibault Halm, Coleen a dévoilé son ebike à 5 990 euros au CES Las Vegas 2019. La start-up revendique un vélo entièrement produit en France, qu’il s’agisse de la selle, du cadre, de la batterie, de la courroie, des freins ou des pneus. Son autonomie réelle est de 100 kilomètres, son temps de recharge de 2h30 et son poids de 18 kilogrammes.

En concurrence avec le Suisse Stromer

L’entreprise basée à Bayonne se veut une « alternative aux solutions de mobilité urbaine existantes ». Elle se trouve sur ce plan en concurrence avec de nombreux acteurs, qu’il s’agisse des transports en commun, des géants du VTC Uber ou Lyft, ou des acteurs des trottinettes ou vélos en free-floating (Lime, Bird, Bolt, Jump, Bond Mobility…). Mais la start-up, qui assure que son vélo dispose de 25% d’autonomie de plus que les moteurs électriques traditionnels, rivalise surtout avec le Suisse Stromer, qui propose un vélo qui roule jusqu’à 45 km/h.

Avec cette levée de fonds, Coleen entend accélérer l’industrialisation (chaîne de production), recrutements, développement des réseaux de distribution) de son vélo électrique en France pour une distribution en Europe à partir de cet été.

Coleen: les données clés

Fondateurs: Audrey Lefort, Thibault Halm
Création: 2014
Siège social: Bayonne
Activité: production d’un vélo électrique haut de gamme
Financement: 1 million d’euros en mai 2019

Tags

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Coleen lève 1 million d’euros pour se faire un nom dans le secteur de la mobilité électrique européenne
Reconnaissance faciale
Inégalités, préjugés: des chercheurs appellent à réguler l’intelligence artificielle
FinTech : Qwil lève 24,4 millions de dollars pour accorder des prêts aux freelances et aux petites entreprises
Recrutement international: le Lillois Cooptalis lève 14 millions d’euros pour financer son expansion
Yubo, le réseau social pour les adolescents, lève 11 millions d’euros
Pourquoi la voiture autonome se fait toujours attendre
[DECODE] Sephora, la locomotive de LVMH dans la BeautyTech
Copy link