ActualitéBusinessFinTech

Comment fonctionne la carte bancaire à empreinte digitale expérimentée par la Société Générale?

Régler vos achats avec votre mobile, sans contact, et bientôt via vos empreintes digitales? Dans un secteur où chaque acteur tente d’être précurseur en ce qui concerne l’adoption de nouveaux usages en matière de paiement, la Société Générale annonce qu’elle expérimente la carte bancaire biométrique.

Il s’agit en fait de mieux sécuriser le paiement sans contact grâce aux empreintes digitales du détenteur de la carte. Ce système permettra aussi de pouvoir utiliser le sans contact sans limite de montant.

2 milliards de transactions sans contact en 2018

Concrètement, la personne concernée devra elle-même enregistrer son empreinte digitale dans la carte biométrique. Puis, au moment du paiement sans contact, cette dernière devra poser son doigt sur le capteur d’empreinte digitale intégrée à la carte pour valider la transaction.

Cette carte s’appuie sur la technologie F.Code développée par l’entreprise Idemia, spécialisée dans « l’identité augmentée ». « Les clients autorisent les paiements via le capteur d’empreinte digitale intégré dans une carte entièrement compatible EMV. Leur identité est ensuite validée grâce à un algorithme d’Idemia qui confirme la correspondance de l’empreinte digitale du propriétaire avec le modèle stocké dans la carte, reléguant le code PIN à 4 chiffres au rang d’antiquité », décrit l’entreprise sur son site Internet.

Si la Société Générale est la première banque en France à expérimenter ce système elle devrait fort probablement être suivie par d’autres établissements. Cette technologie pourrait donc venir encore renforcer le recours au paiement sans contact dont l’usage ne cesse d’augmenter dans l’Hexagone. Selon le Groupement des cartes bancaires CB, plus d’1,2 milliard de transactions sans contact ont été réalisées en 2017. Ce chiffre devrait atteindre 2 milliards en 2018.

Innocentia Agbe

Journaliste chez FrenchWeb / Le Journal des RH - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Il me semblait que les fabricants de voiture se sont toujours refusés à utiliser un tel moyen afin d’éviter les doigts coupés ?….

    On aura beau jeu d’expliquer que le dispositif ne fonctionne pas avec un doigt sectionné, certains voudront tout de même essayer.

    Très peu pour moi un tel système.

Bouton retour en haut de la page
Comment fonctionne la carte bancaire à empreinte digitale expérimentée par la Société Générale?
Comment Diggers Factory aide les artistes à capitaliser sur le renouveau du vinyle
10 pistes pour accélérer la transformation de la fonction RH
eCommerce : l’aventure Mirakl racontée par Elaia
Comment la FinTech suédoise Klarna veut conquérir la France
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale