A la uneActualitéFrenchWeb Day

Comment les trublions du PAF ont préparé le lancement de Molotov

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Plus d'un an que Molotov franchit une à une les étapes pour finalement annoncer son lancement le 11 juillet prochain. Pour les fondateurs, tous vétérans de la télévision, Jean-David Blanc (Allociné), Pierre Lescure (fondateur de Canal+) Jean-Marc Denoual (TF1) et Kevin Kuipers (AlloCiné, SensCritique, GameKult qui a quitté le projet fin octobre), il a fallu franchir plusieurs obstacles pour faire naître un OTT (over the top), tel Netflix, dans le paysage audiovisuel français.

La nouvelle solution «de distribution de chaînes TV» a d'abord du passer devant les Sages du CSA au printemps 2015. Molotov a ensuite mené d’intenses négociations pendant plusieurs mois pour signer au final avec plus de 80 chaînes TV et aboutir à des deals «complexes», avait confié à Frenchweb Jean-David Blanc, l’un des cofondateurs.

Il restait alors encore à convaincre le groupe Canal+ pour diffuser certaines chaînes gratuitement, tandis que la chaîne cryptée travaille elle aussi sur sa distribution en propre sur le Web. L'affaire était donc loin d'être acquise, malgré la carte Pierre Lescure au sein de l'équipe. Un an plus tard, le verrou de la chaîne privée a enfin sauté en faveur des trublions du PAF, qui l'annoncent sur Medium en même temps que la date de lancement: «Nous annonçons également un nouvel accord de distribution avec le Groupe Canal+ qui vous permettra d’accéder aux chaînes D8, D17 et iTélé ainsi qu’aux sept chaînes premium Ciné+». Mais pour beINSports et les chaînes OCS, Molotov n'a pu négocier qu'une commission sur un abonnement premium proposé via sa plateforme.

Si la jeune société a assuré ses arrières sur le contenu, pour devancer la TNT classique, elle s'est aussi offert de nouveaux canaux de distribution. En décembre 2015, elle signe avec les fabricants Samsung et LG afin d'être installée de manière organique dans chacun des supports mobiles des deux marques. «LG et Molotov font entrer conjointement la télévision connectée dans une nouvelle ère», déclarait Stéphane Curtelin directeur marketing de LG France. 

Un service innovant?

Pour juillet 2016, Molotov promet, entre autres un «bookmark des programmes», le mélange des «notifications, information et l'enregistrement». Elle annonce aussi «mettre en valeur la grille de programmes», au profit d'un «espace personnel pensé comme ceux développés par «Deezer, Spotify, ou Netflix». Enfin, pour réinventer la télévision, le service proposera «un moteur de recherche instantané». Le tout à partager sur les réseaux sociaux grâce à «des fonctionnalités sociales intégrées de manière organique».

Côté financements, le modèle tend à s’inspirer d’Apple et du service iTunes. En outre, elle promet aux diffuseurs un cercle «vertueux». «Molotov est un nouveau service respectueux de l’écosystème de la création et des ayants-droits», soulignait Pierre Lescure.

Reste que pour financer son développement, Molotov devra investir dans sa croissance. Après un premier tour de table auprès du fonds IdInvest et d’investisseurs privés, elle chercherait à lever 108 millions de dollars, selon Bloomberg.

Molotov (Jean-David Blanc) interviendra au prochain Frenchweb Day MEDIA le jeudi 14 avril 2016.

 

Pour voir la page dédiée à l'événement, cliquez-ici.

Pour vous inscrire, cliquez-ici. Fin du tarif Early Bird le 04/04!

E62A5616

 

Bouton retour en haut de la page

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media