ActualitéBusinessDecode BusinessFrenchTechHealthcareParisTV

Comment myBrain Technologies veut mettre la neurotechnologie à la portée de tous

Après un post-doctorat en neurosciences, Yohan Attal a co-fondé myBrain Technologies, qui commercialise le casque Melomind dédié au bien-être.

La promesse de ce casque? Vous aider à vous relaxer pour lutter contre le stress ou encore l’anxiété. Le Melomind permet de mesurer l’activité cérébrale. Il contient des capteurs, deux petites branches posées à l’arrière de la tête et deux derrière les oreilles. Les données ainsi récoltées sont envoyées en bluetooth vers votre mobile et analysées grâce à une application dédiée.

Neurofeedback

«Celle-ci mesure en temps réel un niveau associé à la relaxation de la personne», explique Yohan Attal. Pendant une quinzaine de minutes, l’utilisateur apprend à se relaxer grâce à du «neurofeedback». Il s’agit d’un retour auditif, via un son qui monte et descend, à l’intérieur d’un environnement sonore relaxant. L’enjeu est, grâce à chaque utilisation, d’apprendre à moduler cet indicateur pour qu’il disparaisse et être complètement relaxé.

Le défi de l’évangélisation

Mais le grand public est-il réellement prêt à passer par des dispositifs technologiques pour lutter contre le stress? Pour Yohan Attal, le marché montre des signes encourageants, puisque les gens sont à la recherche de solutions pour réussir à se relaxer. Si aujourd’hui cela passe principalement par l’utilisation de médicaments pour les cas le plus sévères ou par la pratique du sport, le recours à une meilleure alimentation, etc., pour les autres, il pense qu’une bonne évangélisation des produits Tech, et non-médicaux comme Melomind, devrait leur permettre de trouver leur place sur le marché.

En ce qui concerne l’apport des neurotechnologies, les champs des possibles sont encore importants selon le co-fondateur de Melomind. «Nous n’en sommes qu’au début. Ce que nous apportons aujourd’hui fait partie des premières solutions disponibles au grand public. Elles vont évoluer à la fois d’un point de vue hardware, software et en ce qui concerne les algorithmes. D’ailleurs, nous faisons une intégration continue de ce que la recherche en neurosciences apporte depuis l’académique dans des solutions de tous les jours».

Basé à Paris, myBrain Technologies est composé d’une équipe de 30 personnes.

Retrouvez l’interview complète de Yohan Attal, co-fondateur de My Brain Technologies

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH. Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction.frenchweb@decode.media
Comment myBrain Technologies veut mettre la neurotechnologie à la portée de tous
Streaming musical: Amazon se positionne face à Spotify
Minée par une aversion croissante au risque, la Tech mondiale ralentit
[Webinar] Les 8 plus grandes erreurs des professionnels de l’ABM et comment les éviter
Cloud: Google tente de combler son retard avec le rachat de CloudSimple
Comment LinkedIn Learning se positionne sur un marché du e-learning en forte croissance
sfr
SFR écope d’une amende record pour délais de paiement excessifs
Copy link