/ InsidersActualitéBusinessTech

[CONFIDENTIEL] Apple, Fetchr, Grab vs. Uber, Twitter…

#Data : le projet de centre de données d’Apple en Irlande a du plomb dans l’aile

Est-ce la fin de la lune de miel entre Apple et l’Irlande ? En tout cas, l’implantation d’un centre de données de la firme de Cupertino sur le territoire irlandais ne semble plus dans les tuyaux d’Apple. C’est du moins ce qui ressort des déclarations du Premier ministre irlandais, Leo Varadkar, à l’occasion d’une interview accordée à la chaîne de télévision nationale RTE.

Au moment d’évoquer la relation entre l’État irlandais et Apple, Leo Varadkar a ainsi révélé que Tim Cook, le patron de la marque à la pomme, «ne s’est engagé sur aucune date, sur rien de définitif, ni sur quoi que ce soit», jetant le trouble sur ce projet d’un milliard de dollars. Toutefois, le Premier ministre irlandais a indiqué à Tim Cook que l’Irlande ferait tout ce qu’elle peut pour que ce centre de données voit le jour sur son sol. Annoncé en février 2015 par Apple, le projet prévoyait la construction d’un centre de données dans une zone rurale de l’ouest du pays. Toutefois, il est encore trop tôt pour enterrer ce projet. Et pour cause, l’Irlande offre une fiscalité très avantageuse sur les bénéfices des sociétés.

Implanté en Irlande depuis 1980, Apple n’aurait pas payé la moindre taxe jusqu’en 1991 et aurait par la suite bénéficié d’un traitement de faveur. La firme de Cupertino devait ainsi payer un impôt sur les bénéfices d’à peine 1%, contre les 12,5% en vigueur. Grâce à ce dispositif, tous les contrats européens d’Apple sont signés sur le sol irlandais pour contourner les fiscalités plus lourdes des autres pays européens. Le 30 août 2016, la Commission européenne a infligé une amende de 13 milliards d’euros à Apple pour ses impôts impayés à l’État irlandais.

#Drones : Fetchr va développer la livraison par drone aux Émirats Arabes Unis

Fetchr s’associe à la start-up californienne Skycart et à l’entreprise basée aux Emirats Arabes Unis, Envelope, pour mettre en place le premier service de livraison par drone dans la région. En début d’année, Skycart et Eniverse avaient annoncé un partenariat pour développer ce projet. A l’époque, il était prévu d’opérer dans des régions spécifiques telles que Dubaï ou Jumeirah. Ce projet est une bonne nouvelle pour Fetchr. «À la base, Fetchr est une société de technologie, et ce partenariat représente une étape importante pour nous, car nous avons pour ambition de permettre toutes les livraisons par la technologie et de perturber l’industrie du dernier kilomètre», a annoncé Idriss Al Rifai, co-fondateur de la start-up.

Fondée en 2012 par l’entrepreneur franco-irakien Idriss Al Rifai et Joy Ajlouny, Fetchr livre des colis aux portes des clients en moins de 30 minutes. Pour se faire, la société a conçu un service qui se connecte directement au smartphone du consommateur qui a commandé un produit en ligne. Pour cela, la start-up s’appuie sur la géolocalisation du téléphone.

#VTC : Grab franchit la barre du milliard de trajets en Asie du Sud-Est

Grab continue de tenir tête à Uber en Asie du Sud-Est. Plus que résister, la jeune pousse singapourienne gagne du terrain. Elle vient ainsi d’annoncer avoir dépassé la barre du milliard de trajets effectués depuis sa création. A titre de comparaison, Uber a affirmé en juin dernier avoir atteint les 5 milliards de trajets dans le monde, moins d’un an après avoir franchir la barre des 2 milliards de trajets.

Fondée en 2012 par Tan Hooi Ling et Anthony Tan, la jeune pousse asiatique a changé de nom en janvier 2016. Initialement baptisée GrabTaxi, la société est devenue simplement Grab. Cette modification a été accompagnée du lancement d’une nouvelle offre de services de transport. Grab a ainsi intégré à sa plateforme les VTC (GrabCar), les motos-taxis (GrabBike), le covoiturage (GrabHitch) et la livraison (GrabExpress).

Malgré la concurrence d’Uber, Grab opère dans 142 villes réparties dans 7 pays en Asie du Sud-Est (Singapour, Malaisie, Indonésie, Thaïlande, Vietnam, Philippines et Birmanie). La société revendique plus de 2 millions de chauffeurs et plus de 68 millions de téléchargements de son application mobile. En juillet dernier, la start-up asiatique a levé 2 milliards de dollars auprès de SoftBank et de Didi Chuxing.

#Twitter : deux Allemands ont publié un tweet de 35 000 caractères

Comment déjouer la règle des 140 caractères de Twitter? Ce week-end, deux Allemands ont réussi à publier un tweet de 35 000 caractères. «Les gens! @Timrasett et @HackneyYT peuvent dépasser la limite de caractères! Tu ne nous crois pas? Voici une preuve d’environ 35k caractères» et s’en suit une chaîne de caractères qui n’ont aucun sens :

Ce tweet a provoqué quelques désagréments pour les utilisateurs. Twitter a réagi en suspendant temporairement les deux comptes @Timrasett et @HackneyYT. Aujourd’hui de nouveaux accessibles, @Timrasett explique dans son dernier tweet qu’il est «facile de cracker Twitter». Quant à son collègue, @HackneyYT, il assure que de nouveaux bugs vont être découverts!

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This