/ InsidersActualitéBusinessTech

[CONFIDENTIEL] Ethereum, Altice, Tencent, WeChat, Amazon Fresh…

#Cryptominute: Ethereum.com en vente pour 10 millions de dollars

Chers lecteurs, saviez-vous que les noms de domaine qui font référence aux cryptomonnaies déchaînent actuellement les passions ? Ainsi, ethereum.com est actuellement en vente pour 10 millions de dollars. En octobre, eth.com s’est vendu pour 2 millions de dollars.

Forcément, cette inflation suscite inspiration et convoitises : sur 2017 à date, les enregistrements de noms de domaine contenant « bitcoin » ont été multipliés par 4 par rapport à 2016, selon l’entreprise de gestion de domaines et hébergement web américaine Go Daddy Inc. Pour les noms contenant « ethereum », le facteur monte à cinq.

Outre la crypto, l’autre tendance lourde, en termes de noms de domaine, concerne tout ce qui autour de… la marijuana. L’histoire ne dit pas si le combo de ces deux segments en un seul domaine multiplierait sa valeur de marché.

A lire sur Bloomberg : Ethereum.com Domain Name Can Be Yours for About $10 Million

#BettingOnZero: Altice, victime des hedge funds ?

Il ne vous aura pas échappé que le titre Altice est sévèrement chahuté en bourse : en deux semaines, soit depuis l’annonce des résultats décevants de SFR, le titre a perdu 45% de sa valeur. La capitalisation du groupe de Patrick Drahi a fondu de 12 milliards d’euros.

La reprise en main du groupe par Drahi lui-même en tant que président du conseil d’administration d’Altice, et la vaste réorganisation de sa gouvernance qui s’est soldée par le départ du directeur général de SFR Michel Combes, remplacé par Alain Weill, n’ont eu guère d’effet sur les marchés.

Pour expliquer cette soudaine descente aux enfers, outre la confiance perdue des investisseurs, certains y voient des manoeuvres spéculatives venues des hedge funds, qui « shortent » la valeur (entendez « la vendent à découvert »), dans l’espoir de la faire baisser, pour ensuite l’acheter moins cher et empocher la plus-value.

Si vous voulez en savoir plus sur la vente à découvert, nous vous invitons à regarder « Betting on Zero » un excellent documentaire sur cette stratégie d’investissement que Bill Ackman, CEO du fonds Pershing Square a utilisé contre Herbalife, qu’il accusait d’être une pyramide de Ponzi. Disponible sur Netflix, l’histoire se regarde comme un thriller financier, mais explore aussi la lutte des entrepreneurs floués pour obtenir réparation par le désastreux mécanisme de la vente pyramidale.

#Tencent: le géant chinois réalise un très (très) bon troisième trimestre

Le Chinois Tencent a publié ses chiffres concernant le troisième trimestre de cette année, qui s’est clôturé fin septembre. En 3 mois, la société a vu son bénéfice faire un bond de 69% et atteindre les 18 milliards de yuans, soit 2,72 milliards de dollars. Ce chiffre dépasse de loin les estimations réalisées par les analystes. Ils prédisaient un gain autour des 15,18 milliards de yuans. A présent, le revenu du géant chinois est estimé à 9,8 milliards de dollars pour cette année, soit 61% de plus que l’an passé.

Cette forte croissance est notamment portée par les bons résultats de l’application WeChat. Les utilisateurs ne cessent d’être de plus en plus nombreux. Ils sont désormais 980 millions, contre 938 millions il y a encore 3 mois. Le nombre de messages envoyés via cet outil est aussi en forte croissance, 25% de plus.

A côté de l’utilisation croissante de cette application, les Chinois se sont fortement tournés vers les jeux mobiles. Leur chiffre d’affaires progresse de 84,2% pour atteindre les 2,75 milliards de dollars. Un jeu mobile en particulier a reçu un succès foudroyant poussant Tencent à limiter son temps d’utilisation. Il s’agit d’Honor of Kings, un jeu de rôle basé sur des personnages historiques chinois.

Les revenus de l’activité jeux PC connaissent une progression de 27% (2,11 milliards de dollars), tout comme les revenus publicitaires qui augmentent de 48% (1,6 milliards de dollars).

#Food: Amazon accuse le service postal américain de restreindre l’accès à Amazon Fresh

Amazon ne se fait pas que des amis aux États-Unis. La marketplace américaine soupçonne en effet United States Postal Service (USPS), le service postal gouvernemental des États-Unis, d’avoir fermé Amazon Fresh, son service de livraison de produits frais, surgelés et d’épicerie, dans certaines zones sur le territoire américain. Des sources citées par Recode indiquent qu’Amazon affirme qu’USPS était responsable des livraisons dans la plupart des zones touchées.

En accusant USPS, Amazon est en train de discréditer le service postal américain auprès des marques alimentaires, en affirmant qu’il n’est pas fiable pour assurer la livraison de la nourriture, rapporte Recode. Cependant, il semble qu’Amazon Fresh ait du plomb dans l’aile. Plus tôt en novembre, le mastodonte du commerce en ligne a interrompu ses services Amazon Fresh dans neuf États américains. Une mauvaise nouvelle pour la marketplace qui a fait de l’épicerie un de ses axes majeurs de développement. En juin dernier, Amazon s’était notamment offert la chaîne de supermarchés bio Whole Foods Market pour 13,7 milliards de dollars, soit la plus grosse acquisition d’Amazon depuis sa création.

Digital Prod recherche son Chef de Projet Digital (H/F)



Rejoindre Digital Prod, c’est intégrer une agence à taille humaine en pleine expansion avec une vision nouvelle des process de travail et du pilotage de projet.

C’est faire sa place avec sa personnalité et ses envies au sein d’une équipe dynamique, dans un cadre de travail agréable, pour des clients prestigieux, à dimension internationale.

Toujours en développement, nous cherchons à renforcer nos équipes de production avec un chef de projet digital qui saura accompagner nos clients et piloter les projets d’une main de maître.



En savoir plus
Tags
Plus d'infos

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This