/ InsidersActualitéBusinessTech

[CONFIDENTIEL] Telegram et ICO, Google et ses vélos, GoPro et Karma, Time Magazine et AR…

#Cryptominute: Telegram préparerait son ICO – et elle promet d’être record

Mise à jour mercredi 17 janvier 2018 (10:30) : Hier soir, la communauté crypto a évoqué la possibilité d’un scam autour de l’ICO Telegram, se basant notamment sur la réponse de Pavel Durov interpellé sur Twitter quant à la réalité du site gramtoken.io.

Capture Twitter

Aucune autre information officielle n’a été communiquée. D’après nos dernières informations, même si le site est frauduleux, l’opération en revanche est réelle.

***

La messagerie chiffrée Telegram prévoit de lancer sa propre plateforme blockchain et sa cryptomonnaie, le Gram, afin de permettre les paiements sur son application de chat. Le « Telegram Open Network » (TON) sera une blockchain « de troisième génération » selon les sources, après Bitcoin et Ethereum. Un protocole moins gourmand en énergie mais qui permettrait de réaliser des « millions de transactions à la seconde, pour des milliards d’utilisateurs », si l’on en croit (ou pas) la vidéo de promotion leakée il y a quelques jours, qui en profite pour aligner des chiffres-clés impressionnants : 180 millions d’utilisateurs actifs, 70 milliards de messages envoyés chaque jour.

L’opération sera financée par une ICO dont on suppose qu’elle sera d’envergure, sinon l’une des plus grandes à date. Selon le site spécialisé TechCrunch qui dévoile l’information, Telegram compte lever 500 millions de dollars uniquement sur la phase de pré-ICO (prévente privée de tokens), puis 3 à 5 milliards de dollars sur la phase de distribution classique de Grams. Un montant qui dépasserait de très loin le dernier record en date pour les levées de fonds en cryptomonnaie, celui de Block.one avec 700 millions de dollars en décembre dernier.

Quel que soit le montant levé, l’intérêt des investisseurs n’est pas vraiment une surprise, puisque Telegram jouit d’une plateforme déjà bien installée et utilisée à travers le monde, et notamment par la communauté des « crypto-enthousiastes ».

Outre l’énorme potentiel business, une cryptomonnaie dédiée dans un système de paiement propre à Telegram serait aussi un gage d’indépendance vis-à-vis de tout gouvernement ou banque, un argument auquel son fondateur Pavel Durov doit évidemment être sensible : en 2014, il a été débarqué, avec son frère, de sa dernière société, le réseau social VK souvent qualifié de « Facebook russe », par ses actionnaires proches du pouvoir en place.

L’opération serait prévue pour mars 2018, le lancement du wallet pour le quatrième trimestre, et le reste des services pour 2019. Telegram n’a pas confirmé les informations de TechCrunch.

#NoBike: Google perd jusqu’à 250 vélos par semaine sur son campus de Mountain View

Crédits : Roman Boed – CC BY 2.0.

Google n’est pas Ofo ou Mobike. Pourtant, certains du côté de Mountain View considèrent les Google Bikes, ces vélos mis à disposition des employés du géant américain pour faciliter leurs déplacements au sein du GooglePlex, l’immense campus de la filiale d’Alphabet, comme un «service communautaire», selon le Wall Street Journal. Et dire que les habitants de Mountain View se sont appropriés les vélos de Google est un euphémisme… Chaque semaine, ce sont ainsi entre 100 à 250 vélos aux couleurs de Google, sur les 1 100 que compte l’entreprise, qui sont volés sur le campus. «Volés» ou plutôt «empruntés»…

En effet, la plupart des voleurs ne sont autre que des habitants de Mountain View qui estiment que ces vélos sont au service de la communauté. Même le maire de la ville, Ken Rosenberg, a avoué avoir enfourché une fois un vélo de Google pour aller au cinéma après une réunion sur le campus de l’entreprise. De juillet à novembre 2017, Google est tout de même parvenu à récupérer entre 70 et 190 vélos disparus par semaine. Irritée par la perte de ses vélos, la filiale d’Alphabet a fini par réagir en décidant d’équiper un tiers de son parc de vélos de traceurs GPS. Google teste également des cadenas intelligents pour que seuls ses employés puissent déverrouiller les vélos à leur disposition sur le GooglePlex.

#BadKarma: GoPro lâche les drones et 20% de ses effectifs

GoPro serre la vis : le fabricant américain, connu pour ses mini-caméras, a annoncé aujourd’hui la suppression de 250 postes (soit environ 20% de ses effectifs) et son retrait du marché des drones.

Ce ne sont pas les premières coupes dans les effectifs pour GoPro, qui cherche depuis plusieurs années à diversifier son marché d’origine, les caméras d’actions, aujourd’hui largement inondé par les produits de la concurrence : 100 emplois en 2016, puis 270 autres en 2017, ont été ainsi supprimés.

Parmi ces tentatives de diversification, les drones n’ont pas fait de miracle : en effet, GoPro a aussi annoncé retirer son drone Karma des marchés américain et européen. En cause, comme pour ses caméras, un environnement concurrentiel féroce, notamment celle du chinois DJI, mais aussi une réglementation toujours plus sévère et des problèmes techniques propres au Karma (qui tombait parfois en plein vol, lâché par sa batterie, ce qui est fâcheux pour un drone…).

Les marchés ont mal réagi à l’annonce, puisque le titre s’est effondré d’un quart de sa valeur, plongeant à 5,51 dollars. Le titre GoPro avait été introduit à 24 dollars en 2014 à Wall Street.

#AR: le Time sort son premier numéro en réalité augmentée avec Bill Gates

Le vendredi 5 janvier, le Time a édité, avec l’aide de Bill Gates, son premier numéro en réalité augmentée. Sur les différentes pages du magazine, les lecteurs retrouvent divers contenus, comme des vidéos ou des infographies, animées par RYOT Lab.

Bill Gates a prêté sa voix pour narrer l’histoire de la couverture que vous pouvez retrouver ci-dessous. On y retrouve Mohamad Nasir, un Ethiopien que Bill Gates a rencontré pour la première fois peu après sa naissance en 2012. Le garçon, âgé de 5 ans, est devenu le visage de l’amélioration du taux de survie des enfants en Éthiopie et dans le monde entier.

D’autres personnalités ont aussi participé à ce numéro du Time intitulé «Optimiste». Ainsi, Bono, leader du groupe U2, a réalisé une infographie sur l’importance de réduire les différences d’accès à l’éducation entre les filles et les garçons. Vous pouvez visionner le contenu ci-dessous.

Pour pouvoir accéder à ces contenus supplémentaires, le magazine invite ses lecteurs à télécharger l’application Life VR. Elle est disponible sur iOS et Android.

Tags
Plus d'infos

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer