Marketing & CommunicationRetail & eCommerce

Dans la foulée de Places, Facebook Deals passe à la trappe

La plateforme aux 750 M d’utilisateurs vient d’annoncer qu’elle allait mettre un terme, d’ici quelques semaines, à son offre d’achats groupés: Facebook Deals. Ce nouvel abondon intervient moins d’une semaine après l’arrêt de son application de géolocalisation, Facebook Places.

Facebook Deals, lancé en avril dernier aux Etats-Unis, n’a donc pas réussi à s’imposer face aux leaders du secteur, Living Social et Groupon, pourtant souvent décriés. Testés, entre autres, à Atlanta, Dallas, Austin, San Francisco et San Diego, les bons plans de Facebook mettaient en avant des réductions et des services gratuits, proposés par les commerces locaux. Certaines de ces promotions devenaient éligibles lorsque plusieurs amis Facebook signalaient leur présence.

L’abandon de Facebook Deals et Facebook Places montre donc que tous les projets entrepris par le géant des réseaux sociaux ne sont pas toujours concluants. Ces annonces ne sont, pour autant, pas signe de mauvaise santé. En effet, les ténors du web ont pour habitude de tester le marché, en lançant et abandonnant plusieurs services, avant de trouver le produit adéquat.

C’est d’ailleurs dans cette optique que se positionne Facebook, qui s’engage à développer d’autres produits dans ce domaine. « Nous pensons qu’il y a beaucoup de potentiel dans une approche sociale afin d’amener les gens dans les commerces locaux. Nous avons beaucoup appris de notre test et nous allons continuer à évaluer comment servir au mieux le commerce de proximité », a-t-il indiqué dans un communiqué.

Google semble lui aussi adopter cette démarche. Il a, en effet, annoncé la semaine dernière qu’il allait se débarrasser de Slide. Le spécialiste des jeux sur les réseaux sociaux, racheté au prix fort (126 M€) il y a un an, vient donc lui aussi s’ajouter à la longue liste des projets abandonnés par Google.

En revanche, si Facebook renonce pour le moment à concurrencer Groupon, une énième rumeur de rachat de Groupon par Google est en train de circuler. La preuve serait faite, une fois de plus, qu’il n’est pas si facile de sortir de son coeur de métier…

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Dans la foulée de Places, Facebook Deals passe à la trappe
[FW 500] Marketing B2B: Visable opère un virage digital
Publicité en ligne: Amazon prend du terrain à Google sur le search
La startup Algolia lève 110 millions de dollars pour son moteur de recherche dédié aux entreprises
La startup Connecthings lève 18,6 millions de dollars et devient Herow
Publicis ne voit plus de croissance, plombé par ses activités traditionnelles et pas assez de numérique
La startup Transaction Connect lève 1,5 million d’euros pour mettre fin aux cartes de fidélité
Copy link