ActualitéStartup

[Débat] Pourquoi les business angels ont-ils moins investi en 2012 ?

Alors que la Fédération des business angels, France Angels, publiait des résultats à la baisse des montants investis et du nombre de projets financés dans son enquête bi-annuelle de 2012, celle des Pigeons vient confirmer ce bilan : -39% du nombre d’investissements au dernier trimestre 2012, comme l’indique le premier baromètre « Fibamy » , édité par le collectif et avec le soutien du Fonds des entrepreneurs du web Isai , et par la voix de Jean-David Chamboredon.

Alors que les business angels sont bien souvent le premier socle de financement des startups, le nombre de membres de la Fédération pourrait chuter cette année.

En cause, un contexte de crise et une frilosité des business angels, mais aussi un dommage collatéral du projet de loi de financement 2013, qui prévoit une hausse de la taxation sur les plus-values. Un contexte morose qui freine les particuliers et les entreprises dans leurs investissements pour les PME de croissance, et ce, malgré la création en décembre dernier d’Angel Source, un fonds commun de placement (FCPR) co-géré par la Caisse des Dépôts (via CDC Entreprises) et la Fédération des business angels, à hauteur de 30 millions d’euros, et la volonté d’unir les forces via la nouvelle Confédération européenne des business angels.

A l’heure où démarrent ce lundi les Assises de l’Entreprenariat à l’initative de Fleur Pellerin à Bercy, les attentes des entrepreneurs comme des investisseurs sont grandes. Bercy se donne pour ambition de doubler le nombre d’entreprises de croissance d’ici 5 ans, en organisant une concertation sur 4 mois, et en lançant un site dédié à l’entreprenariat en ligne demain.

Interview en plateau avec Jean-David Chamboredon (CEO d’Isai, instigateur du mouvement les Pigeons) et Tanguy de la Fouchardière (France Angels) :

Bouton retour en haut de la page
[Débat] Pourquoi les business angels ont-ils moins investi en 2012 ?
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
Instagram propose à ses influenceurs de vendre des abonnements à leurs followers
[Build Up] Luko fait l’acquisition de son concurrent allemand Coya
[Build Up] Hublo rachète Mstaff pour compléter son offre de gestion des remplacements du personnel de santé
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux