Actualité

[Données personnelles] Quand l’étau se resserre sur les géants du web

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Alors que la Cnil a récemment assommé Google d’un questionnaire de 69 questions pour éclaircir les pratiques de la société en matière de données personnelles, la firme de Mountain View doit maintenant faire face à deux nouvelles plaintes déposées outre-Atlantique. Ces deux procédures distinctes (New-York et Californie) pourraient à terme se transformer en class action.

Les auteurs des plaintes considèrent en effet que, par sa nouvelle politique de confidentialité, Google va à l’encontre des droits en matière de vie privée, et viole par la même occasion les droits des consommateurs.

Google n’est pas le seul à s’être embourbé dans des polémiques liées aux données personnelles. En effet, face à la multiplication des critiques des internautes, Facebook vient de reporter l’application de sa nouvelle politique de confidentialité. Le réseau social aux 845M d’utilisateurs n’a toutefois pas communiqué de nouvelle date d’entrée en vigueur. Les internautes allemands se seraient montrés particulièrement virulents.

Outre Google et Facebook, c’est bien la majeure partie des géants du web qui se trouve désormais dans la ligne de mire du Congrès américain. celui-ci demande en effet des explications très détaillées sur leur politique en matière de vie privée. Au total, 33 sociétés proposant des applications sur iPhone comme Instagram, Twitter, Facebook et autres sont concernées. Cette enquête fait suite aux révélations sur l’accès de certaines applications au carnet d’adresses de l’utilisateur d’iPhone sans son consentement préalable.

Bouton retour en haut de la page