ActualitéBusinessFoodTech

DoorDash: le géant de la livraison de repas prépare son IPO à Wall Street

AFP

Le service de livraison de nourriture DoorDash a effectué vendredi un pas important pour entrer en Bourse, en déposant son dossier de candidature auprès du gendarme des marchés financiers américains, la SEC. Dans ce document, le groupe californien explique vouloir faire échanger ses titres sur le New York Stock-Exchange (NYSE) sous le symbole DASH. On y apprend que la société compte 1 million de livreurs, baptisés « Dashers », et plus de 18 millions de clients. Elle revendique également 5 millions de clients à son service payant DashPass au 30 septembre.

Ce service, disponible aux Etats-unis et au Canada, coûte 9,99 dollars par mois et permet aux membres de se faire livrer gratuitement des repas commandés dans un nombre de restaurants désignés. DoorDash, qui était valorisé à 16 milliards de dollars lors de son dernier tour de table, fait partie d’un groupe comprenant Airbnb, Roblox et Wish, qui envisage d’entrer à Wall Street avant la fin de l’année.

Sur le plan financier, DoorDash, une des sociétés gagnantes des mesures de restrictions pour limiter la pandémie de Covid-19, est en croissance: la compagnie a généré un chiffre d’affaires de 1,9 milliard de dollars lors des neuf premiers mois de l’année, soit 587 millions de plus comparé à la même période en 2019. Par conséquent, la société a réduit ses pertes, ne présentant qu’un déficit net de 149 millions de dollars de janvier à septembre, soit près de quatre fois moins qu’à la même période en 2019 (-533 millions).

Numéro 1 de la livraison à domicile aux États-Unis

Le livreur de repas et de courses à domicile a par ailleurs reproduit les arrangements des autres jeunes pousses technologiques pour ce qui est de la gouvernance. DoorDash va offrir trois types de classe d’actions, une pratique qui va permettre au patron, Tony Xu, également un des co-fondateurs, de garder le contrôle. M. Xu, Andy Fang et Stanley Tang, les deux autres co-fondateurs, vont signer un accord transférant au premier les droits des votes des deux derniers. « Par conséquent, M. Xu pourra déterminer ou influencer de façon significative toute action exigeant l’approbation de nos actionnaires, notamment l’élection des membres du conseil d’administration (…) toute fusion, vente de tout ou partie substantielle de nos actifs ou toute autre transaction importante », est-il précisé dans le document boursier.

DoorDash est le numéro 1 de la livraison des courses et repas à domicile aux États-Unis, avec une part de marché de 49% en septembre, contre 22% à Uber et 20% à GrubHub, selon le cabinet Second Measure. Le groupe a prévenu faire face à des risques susceptibles de bouleverser son activité, au premier rang desquels les droits de ses « livreurs ». La société a soutenu récemment, avec succès, la « proposition 22 » permettant de contourner une loi californienne imposant aux entreprises de la « gig economy » (économie à la tâche) d’embaucher leurs travailleurs indépendants.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
DoorDash: le géant de la livraison de repas prépare son IPO à Wall Street
Radio France
Radioplayer France: les principales radios françaises lanceront une plateforme commune en 2021
snapchat
Snap poursuit ses ambitions dans les technologies vocales avec une nouvelle acquisition
États-Unis: le compte Twitter officiel du président sera transféré à Joe Biden le jour de l’investiture
Amazon
Amazon: en France, quelles alternatives face à la suprématie du géant américain
Kaspi: quelle est cette FinTech kazakhe qui bat tous les records en pleine pandémie?
wish
E-commerce: Wish cherche à lever 25 à 30 milliards de dollars pour son IPO à Wall Street