BusinessStartup

[Dossier] Les levées de fonds du web français en 2011

De la levée de fonds de Bon Privé en janvier à celle de JolieBox, en octobre dernier, en passant par la récente levée d’Envie de Fraises… Voici les principales opérations financières qui ont marqué le web français tout au long de cette année 2011. Au total près de 140 tours de tables ont été recensés.

FrenchWeb vous propose ici un document qui permet de rechercher, classer les informations selon vos critères de sélection.

[table id =2 /]


Si vous souhaitez nous informer d’un investissement dans votre entreprise, contactez-nous : redaction@frenchweb.fr

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

14 commentaires

  1. Bonjour,

    A priori, Small Rivers (qui édite paper.li) est une société suisse, tandis que GigaOM est américain, non ?
    Quel est donc le critère que vous utiliser pour déterminer ce qu’est « le web français »… ?

  2. Hello,

    Le tableau est bien pratique mais j’ai des remarques :
    -le tri par montant ne fonctionne pas comme attendu
    -quels sont les critères pour le web français ? Rockmelt ne me semble pas très français (mais je me trompe peut-être)
    -beaucoup de liens sont mauvais… Par exemple « Balnea », « Happyview.fr », « exponaute », etc.

  3. Bonjour,

    J’apparais 2 fois en tant qu' »investisseur » pour BrandMinistry et Wikio (via Solorun).

    Si vous avez des projets sympas en développement, n’hésitez pas à me contacter. Y compris pour obtenir un avis ou conseil si vous le souhaitez, pas seulement de l’argent ;-)
    J’adore comprendre les projets des autres quoi qu’il arrive.

    Vous pouvez auparavant lire ce billet concernant ma philosophie d’investissement :

    http://www.blogemmanuel.com/bien-plus-que-de-largent

    A bientôt,

    Emmanuel

  4. Merci pour ce classement. Il manque (à moins que je me trompe) la levée de fonds de l’imprimerie en ligne Easyflyer, dont vous aviez d’ailleurs parlé à ce moment là ( http://frenchweb.fr/easyflyer-imprimerie-en-ligne-leve-180-000-euros/) et paru aussi sur dans la journal La Tribune http://www.latribune.fr/journal/edition-du-2803/pme-en-croissance/1138058/easyflyer-se-sent-pousser-des-ailes.html . Nous avons depuis bien avancé, puisqu’une nouvelle version en Magento a été lancée très récemment pour un investissement d’un peu + de 100K. J’en profite pour vous féliciter pour votre ligne éditoriale. Un blog à mettre en favori.

  5. Bonjour,

    Moi mon commentaire c’est une question sur une levée de fonds!
    En quoi consiste une « tour de table ». En fait faut-il envoyer le business plan à tous les venture capital et business angels que l’on connaît ou y a-t-il des journées levées de fonds où les VC font appel à des projets?

    J’avais d’abord cru qu’il faut publier le montant obtenu d’une levée de fonds mais il y a des « non commmuniqué ».

    1. Bonjour,

      Le tour de table : pré sélection d’investisseurs qualifiés, puis montage de l’opération.
      Un tour de table réussi tient :
      – à votre projet de croissance
      – à la préparation: maîtrise du sujet, « pack investisseur », etc
      – à une négociation justifiée

      N’hésitez pas à me contacter pour creuser la question.
      Rudolphe Michau

Bouton retour en haut de la page
[Dossier] Les levées de fonds du web français en 2011
Retail: Ankorstore lève 25 millions d’euros auprès d’Index Ventures
DoorDash
FoodTech: le livreur DoorDash vise une valorisation d’au moins 25 milliards de dollars
FinTech
Qonto, Swile, Lydia… : les levées de fonds de l’année 2020 dans la FinTech
Comment Monext mise sur la personnalisation des services de paiement
TousAntiCovid: l’app de traçage passe le cap des 10 millions d’utilisateurs
Palantir
[DECODE Market] Palantir, Ant Group et Altice Europe : 3 destins très différents sur les marchés boursiers