AcquisitionActualitéArts et CultureMarketing & CommunicationTech

Messagerie : Dropbox rachète Droptalk

Dropbox vient de procéder au rachat de Droptalk. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué. En attendant que ses équipes rejoignent celles du géant du stockage en ligne, la plate-forme n’accepte plus les inscriptions à sa version beta.

Fondée en 2013 par d’anciens développeurs de Facebook et LinkedIn (incluant Rakesh Mathur, Ashk Bhardwaj et le CTO Anand Prakash), Droptalk a développé une application de messagerie cloud pour Android, iOS et web. Celle-ci fonctionne via une extension Chrome.

Cette acquisition intervient après le bouclage par Dropbox d’une levée de fonds de 325 millions de dollars en février. Depuis plusieurs mois, Dropbox multiplie les acquisitions pour alimenter ses services. Il avait racheté en avril dernier la start-up Zulip qui développe une solution de discussion instantanée, pour partager dans une même interface des messages privés et publics classés selon des flux thématiques. Il avait également mis la main sur Loom, un service photo, et Hackpad, une plate-forme de travail collaboratif. En mai dernier, il s’offrait Bubbli, une application de partage photo qui permet à un utilisateur de photographier l’ensemble du paysage qui l’entoure à 360 degrés.

Dropbox prépare son entrée en bourse, prévue à la fin de l’année, où il espère lever plus de 250 millions de dollars. Fondée en 2008 à San Francisco, la firme revendique plus de 300 millions d’utilisateurs.

Mathilde Hodouin

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Messagerie : Dropbox rachète Droptalk
Patrick Drahi
Altice (SFR) s’offre l’opérateur français Coriolis pour 415 millions d’euros
google
Censure: pourquoi l’emprise d’Apple et Google sur l’économie mobile menace les droits humains
OVHcloud entame son IPO à la Bourse de Paris
Apple s’oppose à l’arrivée de France Digitale dans la procédure judiciaire lancée par l’État
Live shopping: qui est Whatnot, la nouvelle licorne californienne financée par Google, a16z et Y Combinator?
Données personnelles: la Cnil s’attend à deux fois plus de cas de violation en 2021