A la uneBusinessLilleRetail & eCommerce

E-commerce: Afrikrea veut profiter de la vague du fait-main

Afrikrea, la place de marché des produits artisanaux de style africain, aimerait bien connaître le même destin que l'américain Etsy, le leader des objets faits main et vintage sur Internet. Sur ce segment, sur lequel Amazon s'est aussi récemment positionné avec son offre «Handmade», les Lillois d'Afrikrea doivent encore convaincre les investisseurs

Le fait-main, en même temps que la robotisation des services, devient tendance et ce sont les femmes, premières prescriptrices, qui doperont les ventes, d'après une étude Pew Research. Etsy, la plateforme créée il y a dix ans, a ainsi généré 85,3 millions de dollars de chiffres d'affaires au troisième trimestre 2016, en hausse de près de 39% sur un an. Entrée au club des licornes, sa capitalisation boursière atteint 1,6 milliard de dollars.

Contrairement à Afrimarket, la start-up de transfert d'argent pour les locaux, Afrikrea vise, elle, des acheteurs et une majorité de créateurs hexagonaux et internationaux. Elle revendique plus de 100 000 euros de transactions (GMV) sur le site dans les six derniers mois et 8 000 créations en ligne. 

Si la place de marché prélève 9% de commission sur chaque vente, elle affirme aussi un rôle dans la «mode éthique», en lien avec des créateurs en Afrique. Reste que pour être rentable, Afrikrea doit encore «créer un volume et un usage suffisant» sur sa plateforme.

Fondateurs: Moulaye Tabouré, Kadry Diallo

Siège : Lille

Date de création : 2013

Effectif : 3

Lire aussi:

Afrimarket lève 10 millions d’euros pour étendre son modèle de marketplace en Afrique

 

Pourquoi Etsy va ouvrir une dizaine de boutiques éphémères en France

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
E-commerce: Afrikrea veut profiter de la vague du fait-main
Investissement locatif: la PropTech lilloise Brik lève 1,5 million d’euros
Marketing : ADLPerformance met la main sur la startup Reech pour investir le marché de l’influence
discord
Discord lève 500 millions de dollars et double sa valorisation
A la rencontre de Michel Meyer, Technical Program Manager pour Facebook, basé à San Francisco
[Silicon Carne] Creation economy: comment l’industrie de la création fait sa révolution
Picnic lève 600 millions d’euros pour prendre le marché de la livraison à contrepied