ActualitéBusinessEdTechHR TechInvestissementsLes levées de fondsManagementParis

Kokoroe veut hacker l’éducation traditionnelle

50% des collégiens du monde entier devrait suivre au moins un cours en ligne d'ici 2019, selon une étude d'E-learning Industry. L'apprentissage en ligne est une pratique qui se développe énormément, principalement avec les MOOCs. Cuisine, mathématiques ou encore yoga, toutes les disciplines sont couvertes.

C'est ce que propose Kokoroe, qui signifie «apprendre avec le coeur» en japonais. Créé par deux soeurs jumelles et leur meilleure amie, le site internet spécialisé dans l'e-learning offre un large choix de cours destinés aux étudiants comme aux cadres. Plus de détails avec Béatrice Gherara, cofondatrice.

Frenchweb: Quel problème résout Kokoroe?

beatrice-gherara-kokoroe-2016Béatrice Gherara, cofondatrice: Encore trop souvent, l’apprentissage ressemble à un parcours du combattant: difficile de trouver le professeur qui correspond à son budget, à son niveau, à ses horaires…. Notre mission est de permettre à chacun d’apprendre à tout âge et à son rythme! Vous pouvez aussi bien prendre un cours d’anglais de dernière minute pour le petit dernier que vous initier à la programmation informatique, apprendre le rock’n’roll ou encore découvrir la couture ou la cuisine! Nos professeurs sont sélectionnés par notre équipe pédagogique et évalués par la communauté.

Quelle est votre proposition de valeur?

C’est simple: chacun peut partager et monétiser son savoir au travers de cours rémunérés.

En tant qu’élève, vous trouvez votre professeur qui correspond à vos critères en quelques clics et vous réservez votre cours au jour et à l’heure qui vous conviennent grâce au calendrier de réservation. Aussi facile que réserver un billet de train ou une place de cinéma… Le paiement s’effectue en ligne et vous n’avez plus qu’à être à l’heure à votre premier cours.

En tant que professeur, vous partagez votre savoir et gagnez un complément de revenus en toute sécurité: nous vous fournissons le système de paiement et de réservation, et depuis peu, nous assurons la responsabilité civile de tous ses professeurs jusqu’à 9 millions d’euros! 

Qui sont vos utilisateurs?

Notre conviction: nous pouvons apprendre à réapprendre à chaque âge, nous proposons donc de facto une offre de cours volontairement large, qui nous a permis de séduire un public diversifié, aussi bien le parent qui cherche un cours de graffiti pour son fils, que le cadre souhaitant améliorer son niveau d’anglais ou la jeune femme souhaitant apprendre à coder. Leurs besoins communs: apprendre de façon décomplexée, sans revenir sur les bancs de l’école, et le tout, en toute fluidité en mixant aussi bien des cours en face à face que des cours en ligne. Nous sommes dans l’ère d’un apprentissage hybride et éloigné des carcans traditionnels de l’école. Tout le monde sait aujourd’hui hacker son éducation!

Quel est votre plan de développement?

Nous ne chômons pas! Nous préparons actuellement le lancement de l’application mobile qui va nous permettre d’explorer de nouveaux usages et nous continuons d’étoffer la gamme de services proposés à nos professeurs afin de faciliter la mise en relation avec leurs élèves. Nous venons en parallèle d’intégrer l’incubateur de Paris Pionnières et l’accélérateur de Voyages SNCF pour accélérer notre développement en France et à l’international dans les prochains mois! Stay tuned!

Quels sont vos enjeux?

Nous sommes dans une phase de croissance rapide, nos objectifs consistent à poursuivre nos lancements à venir tout en conservant un excellent niveau de qualité aussi bien du côté de l’offre de nos professeurs que de notre qualité de service. Pour cela, nous allons continuer de renforcer nos équipes, avec de beaux profils tech ainsi que «care».

Qui sont vos concurrents?

Les petites annonces chez la boulangère qui résistent encore à l’avalanche du web! Notre objectif consiste à «digitaliser» le bouche à oreille et le transposer en ligne, tout en offrant les meilleures conditions de rassurance et de sécurité (vérification de cartes d’identité, entretien de sélection, recommandations exigées, assurance de protection civile…).

Fondatrices : Raphaëlle Covilette, Elise Covilette et Béatrice Gherara

Siège : Paris

Incubateur : Paris Pionnières

Accélérateur : Voyages SNCF

Date de création : 2015

Levée de fonds : 250.000 euros auprès d’un pool de business angels dont Xavier Niel Julien Cordorniou et Daniel Marhely

Capital: 1500 euros

Lire aussi : Sharepay, la carte bleue qui facilite le paiement partagé

Tags

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs
Kokoroe veut hacker l’éducation traditionnelle
Que cache l’offre publique de rachat d’actions lancée par Iliad ?
[Made in Switzerland] La « SwissTech »: une marque en roadshow
Intelligence artificielle: comment Alphabet (Google) veut peser dans les discussions européennes
Le FrenchTech 120, un outil de com qui rapproche les startups de l’administration
Ivalua, Altenov, Orgasoftware: focus sur les entreprises qui recrutent
Alors SF ou NYC ? Quel est le meilleur endroit pour s’installer aux US ? – Episode 1
Copy link