ActualitéBusinessRetail & eCommerce

[E-commerce] Google rachète le canadien BufferBox, spécialiste des points relais

La firme de Mountain View semble de plus en plus intéressée par le e-commerce. Google vient, en effet, de faire l’acquisition de la société canadienne BufferBox, spécialisée dans les points relais. Le montant de l’opération n’a pas été officiellement dévoilé, mais selon Techcrunch le rachat aurait atteint 17M $.

Fondée il y a deux ans à Waterloo, la start-up BufferBox a mis en place un dispositif qui facilite le retrait des colis pour les internautes, via un système de self-service. Concrètement, après avoir réalisé un achat sur un site marchand partenaire de BufferBox, l’utilisateur a la possibilité d’aller récupérer son colis à n’importe quel moment de la journée dans un coffre sécurisé, grâce à l’envoi d’un mot de passe et d’une adresse par email.

Pour l’heure, le service est uniquement disponible dans Toronto et ses environs.

Après avoir conclu différents partenariats avec Staples et RadioShack, le géant du e-commerce Amazon propose également une offre similaire baptisée Amazon Locker Delivery.

BufferBox avait précédemment levé 3M $ auprès de business angels. L’intérêt de Google pour cette jeune pousse avait notamment été révélé par le site GigaOM il y a quelques semaines.

Un commentaire

  1. Google investit dans toute sorte de startup ou il sucette l’intérêt. Combien de startup e-commerce acheté par le moteur de recherche ont devenus des véritables franchises et maintenant c’est le tour de BufferBox.

Bouton retour en haut de la page
[E-commerce] Google rachète le canadien BufferBox, spécialiste des points relais
NSO Group: le fabricant du logiciel d’espionnage controversé Pegasus ouvre une enquête
Les données des consommateurs, nouvelle mine d’or de la grande distribution depuis l’avènement de l’e-commerce
Cajoo
Quick commerce: pourquoi la livraison rapide à domicile peine à être rentable
[Livre Blanc] Comment surfer sur la vague du sales enablement ?
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom