ActualitéLes levées de fonds

E-loue, plateforme de location entre particulier, lève 2 millions d’euros et vise l’international

Le fondateur estime que « les français ont pris conscience que l’usage peut remplacer la possession des biens »…

e-loueLa start-up française e-loue, qui édite une plateforme de location de biens et services entre particuliers, vient de lever 2 millions d’euros. Patrick Hoffstetter, président de Renault Digital, Philippe Brizon ancien directeur de Novotel, IBIS et Courtepaille, ou encore Philippe Marchessaux, président de BNP Paribas Investment Partners, font partie des actionnaires de l’entreprise.

« Ces fonds vont permettre d’accélérer notre croissance en France, puis à l’international. Avec la crise économique, les mentalités ont évolué. Ainsi les français ont pris conscience que l’usage peut remplacer la possession des biens, ce qui est symptomatique de l’immense potentiel de l’économie du partage » explique Alexandre Woog, président et co-fondateur d’e-loue.

« Nous avons choisi d’investir dans e-loue car la forte croissance depuis un an montre que les usages sont prêts pour le décollage du concept, ce qui nécessite de la visibilité et de la notoriété » explique Steeve Louzoun, co-fondateur de 5M Ventures qui a participé à ce tour de table.

Fondée en 2009 par Alexandre Woog et Benoit Wojciechowski, la start-up avait déjà levée 500 000 euros en 2010. Elle a été accompagnée par le cabinet d’avocat Woog & Associés dans ses démarches.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
E-loue, plateforme de location entre particulier, lève 2 millions d’euros et vise l’international
Trottinettes électriques: la startup allemande Tier voit sa valorisation s’envoler à 2 milliards de dollars
Industrie: la France mise 800 millions d’euros dans la robotique pour numériser les usines
Data center: le Québec, nouvel eldorado pour les géants de la Tech?
Submergé par une vague de révélations, Facebook est désormais pointé du doigt pour son rôle en Inde
FinTech : Klarna s’offre Inspirock pour séduire les voyageurs
French Tech : Thierry Petit quitte Showroomprivé