ActualitéData RoomRetail & eCommerce

[E-commerce] Le Jardin de Catherine, 20 millions d’euros de CA, en toute discrétion !

Il est peu connu mais il est pourtant une référence dans la vente d’équipement du jardin : Le Jardin de Catherine connaît une belle croissance : +40% de CA chaque année depuis sa création en 2006.

Le site propose un catalogue de grandes marques spécialisées dans l’outillage de jardin : tondeuse, tronçonneuse, matériel d’arrosage, tracteurs, piscines, et articles de bricolage. Le panier moyen est plutôt élevé : entre 290 et 310€.

Face à une forte demande, la société a lancé en 2009 la Maison de Catherine, positionné sur l’équipement intérieur.

Le Jardin de Catherine compte aujourd’hui plus de 400 000 clients, et plus de 600 000 colis livrés depuis sa création.

La société champenoise, qui est passé de 4 salariés en 2006 à 43 salariés aujourd’hui, annonce un CA de 20 M d’€ pour l’année 2011, et un CA prévisionnel de 30M d’€ sur 2012.

Entretien avec Catherine Poncin, fondatrice du Jardin de Catherine

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

3 commentaires

  1. Bravo « Le Jardin de Catherine » pour cette réussite.

    J’espere que Frenchweb continuera à nous faire découvrir des réussites discrète.

  2. Bonjour,

    Je vous conseille d’aller voir les commentaires des clients sur les forums de discussions. Votre avis va certainement changer. Incompétence notoire.

[E-commerce] Le Jardin de Catherine, 20 millions d’euros de CA, en toute discrétion !
Comment Welcome at Work! a vu les besoins en animation des bureaux changer avec la crise
Gleamer
MedTech: Gleamer boucle un tour de table de 7,5 millions d’euros mené par XAnge
IA: une startup lyonnaise dévoile un portique repérant les défauts des voitures en quelques secondes
Comment repenser les ressources humaines avec la relance et le numérique?
[#NoMatterWhat] Retail: comment s’adapter à la crise pour réussir cette fin d’année?
EdTech: Byju’s lève 300 millions de dollars auprès de BlackRock, Sands Capital et Alkeon Capital
Copy link