Actualité

[Economie numérique] La constitution du cabinet de Fleur Pellerin publiée au Journal Officiel

La composition de l’équipe du cabinet de Fleur Pellerin a récemment été publiée au Journal Officiel. Sébastien Soriano, issu de l’Autorité de la concurrence, a ainsi été nommé directeur du cabinet de la ministre chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique. La délégation permanente a quant à elle été attribuée à Mme Judith Herpe, chef de cabinet. Elle était précédemment chef de cabinet de Jean-Marie Le Guen à la Mairie de Paris.

Erol Ok, anciennement à la direction du Trésor, est, de son côté, nommé directeur adjoint du cabinet. Jean-Baptiste Soufron à la tête du «think tank» numérique de Cap Digital prendra, pour sa part, les fonctions de conseiller numérique tandis que Aziz Ridouan occupera les fonctions de conseiller presse.

Par ailleurs, un décret publié au Journal Officiel le 25 mai dernier, précise les attributions du ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, via le ministère délégué aux PME, à l’Innovation et à l’Economie numérique, dirigé par Fleur Pellerin. Celui-ci aura autorité sur la délégation aux usages de l’internet et dispose de la direction générale des médias et des industries culturelles. Le décret précise également que le ministre du redressement productif est compétent pour le soutien aux nouvelles technologies, leur promotion et leur diffusion, la définition et le suivi de la politique en matière d’innovation et enfin le développement de l’économie numérique.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Economie numérique] La constitution du cabinet de Fleur Pellerin publiée au Journal Officiel
E-santé: l’Américain Aptar rachète le Français Voluntis, spécialisé dans les logiciels de suivi médical
HR Tech: Deel lève 425 millions de dollars supplémentaires pour faciliter les recrutements à l’étranger
Digital Marketing en 2021: le temps de l’action et du sens pour convaincre des clients potentiels
N26
La néobanque allemande N26 lève 777 millions d’euros pour une valorisation à 7,76 milliards d’euros
Télémédecine: après la crise, l’e-santé enfin prête à décoller?
Recrutement: le Français CleverConnect lève 30 millions d’euros pour s’étendre en Europe