ActualitéData RoomStartupTech

[Imagine Cup 2012] Swifty Ball : quand le recyclage se transforme en jeu

Aujourd’hui 60 à 70% des déchets que l’on trouve dans les décharges publiques ne sont pas recyclés. Et pourtant ils pourraient l’être. Si le recyclage a bénéficié d’une publicité de plus en plus importante au cours de ces dernières années, de nombreux efforts de sensibilisation restent donc à faire avant d’obtenir des résultats à la hauteur de l’enjeu.

Et si la solution était de transformer le recyclage en un jeu ? C’est là qu’intervient Swifty Ball, le projet développé par quatre développeurs dans le cadre d’Imagine Cup 2012, la dixième édition des championnats du monde étudiant de l’innovation numérique organisée par Microsoft.

L’objectif pour ces étudiants est d’imaginer des outils numériques pour répondre à un ou plusieurs des huit Objectifs du Millénaire pour le développement et imaginer un monde où la technologie nous aide à répondre aux enjeux les plus cruciaux de notre société.

Leur idée pour transformer le recyclage en un jeu ? Proposer au joueur de contrôler une boule de déchets qu’il doit amener jusqu’à une usine de recyclage en utilisant ses réflexes et sa logique. L’objectif est de placer le joueur au cœur du processus de recyclage et de lui permettre d’en apprendre plus en s’amusant.

Le projet est mené par Antoine Bernard, Cyril Lacroix, Erwan Lejard et Anthony Pages.

Découvrez également les autres projets réalisés dans le cadre d’Imagine Cup 2012 :

[Publireportage]

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[Imagine Cup 2012] Swifty Ball : quand le recyclage se transforme en jeu
Loi Avia, Twitter : La régulation des plateformes numériques au cœur des débats
Navigation: des drones au cœur du nouveau système anti-mines franco-britannique
[Webinar] Les 6 clefs pour optimiser sa gestion de contenu en entreprise
Après son accrochage avec Twitter, Trump veut limiter la protection dont bénéficient les réseaux sociaux
Innovation frugale : comment mieux innover avec moins de ressources
Tesla autorise Elon Musk à réclamer près de 775 millions de dollars pour sa première paie
Copy link