ActualitéEurope

[En bref] Parrot débarque dans la Silicon Valley, Capgemini rachète l’Américain Igate…

[tabs]

[tab title= »Capgemini rachète Igate »]

capgemini-1Le Français Capgemini, spécialisé dans le conseil et les services informatiques, a annoncé être parvenu à un accord définitif avec Igate, une entreprise américaine dans les services IT. Montant de la transaction: 4,04 milliards d’euros.

Basée dans le New Jersey, cette dernière a réalisé plus de 1,2 milliard de dollars de chiffre d’affaires en 2014 et compte plus de 33 000 employés. Elle permet au groupe français de renforcer son portefeuille client en Amérique du Nord, notamment dans les secteurs de la banque et de l’assurance, l’industrie, le retail et la santé. Suite à se rachat, les deux sociétés devraient représenter ensemble 12,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires et plus de 190 000 personnes dans le monde.

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »C’est dit : Axelle Lemaire soutient la loi sur le renseignement »]

axelle-lemaire

La secrétaire d’Etat au Numérique était l’invitée de la matinale de LCI ce lundi matin. A cette occasion, elle tenu à défendre une nouvelle fois le projet de loi sur le renseignement, déclarant: « Il y a urgence à légiférer pour s’assurer que les agents des services de renseignement agissent dans un cadre législatif connu, contrôle et protecteur pour eux ». Elle estime par ailleurs qu’ « il y a quatre services dans le monde qui soient efficaces: ce sont les Chinois, les Russes, les Américains et les Français ».

Axelle Lemaire a souhaité marquer la différence entre la situation des Etats-Unis – où Edward Snowden a contribué à dévoiler en 2013 comment l’armée espionne les citoyens – et celle de l’Hexagone:

 » La loi en France introduit des limitations dans le temps, dans l’espace, à des fins  de ciblage des terroristes, donc ça n’a rien à voir avec ce qui s’est passé aux Etats-Unis, les contrôles sont nombreux et ce qui compte c’est leur effectivité » a-t-elle insisté, avant de préciser:

« j’ai tenté de préserver deux objectifs: les libertés numériques et l’attractivité économique pour que l’image de la Tech française (…) soit préservée ».

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »Parrot se pose dans la Silicon Valley »]

Parrot1 Market Street: voici l’adresse du tout nouveau bureau que vient d’ouvrir le fabricant de drones et d’objets connectés Parrot à San Francisco. Il abrite depuis peu une dizaine de personnes, des commerciaux qui adressent le grand public et les professionnels américain intéressés par les drones. C’est une façon de se rapprocher de l’écosystème financier, technologique et commercial des objets connectés. Les équipes automobiles – activité qui représente encore presque la moitié des revenus – restent à Détroit, dans la ville berceau de l’industrie automobile étasunienne.

L’activité drones a représenté 34 % du chiffre d’affaires du groupe l’an dernier, en progression de 97 % par rapport à 2013.

Lire aussiAgriculture, logistique: Parrot mise sur les drones civils professionnels

[/tab]

[/tabs]

[tabs]
[tab title= »Deemoz lève 210 000 euros »]

Deemoz, une start-up basée à Bordeaux, vient de boucler une levée de fonds de 210 000 euros. Le concept: trouver une personne aux alentours qui dispose d’un produit afin de pouvoir l’essayer avant de l’acheter sur Internet. Suite à ce nouvel investissement, Denis Jamet, fondateur de Yahoo France, arrive au conseil consultatif de l’entreprise.

[/tab]
[/tabs]

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “[En bref] Parrot débarque dans la Silicon Valley, Capgemini rachète l’Américain Igate…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This