BusinessEuropeMarketing & Communication

Engage veut donner un second souffle à l’engagement citoyen

A l’heure où le digital a engagé l’humanité dans un virage sans précédent, Jérôme Cohen mise sur l’intelligence collective pour favoriser l’engagement de la société civile. Dans ce sens, il a lancé en 2015 Engage, un mouvement qui ambitionne de redonner les clés aux citoyens pour mieux comprendre les enjeux fondamentaux du monde actuel et agir en conséquence. Avec Engage, Jérôme Cohen espère que la société civile s’engagera dans «une transformation digitale humaniste».

Pour atteindre cet objectif, Engage, qui se revendique comme un «laboratoire actif d’action du monde à venir», veut instaurer un dialogue permanent entre les citoyens, par le biais de conférences, l’accompagnement de projets ou encore des camps d’intelligence collective. En effervescence depuis sa création, le mouvement lancera en septembre une plateforme d’apprentissage de MOOC et d’actions collectives pour favoriser les échanges et valoriser ceux qui s’engagent pour être un acteur à part entière «du monde à venir». 

Opérationnel en France, Engage entend dépasser les frontières de l’Hexagone pour booster l’engagement citoyen à travers le monde. A peine lancé en Allemagne, le mouvement prévoit également de se déployer au Maghreb, et à plus long terme, aux États-Unis.

Fondateur : Jérôme Cohen

Date de création : 2015

Siège : Paris

Activité : mouvement dédié à l'action collective

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Engage veut donner un second souffle à l’engagement citoyen
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link