Business

Entretien exclu avec Dan Serfaty : la stratégie de Viadeo

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Le réseau social aux 45 millions de membres, créé en 2004 par Dan Serfaty et Thierry Lunati, a annoncé ce matin un important round de 24 millions d’euros auprès de ses investisseurs historiques, Ventech et IDinvest et différents nouveaux investisseurs :  Allianz, des fonds du Moyen-Orient, et surtout  le FSI, le Fonds stratégique d’investissement qui a participé au round à hauteur 10 millions d’€.

Il s’agit de la deuxième plus grosse levée du net français, après Dailymotion en 2007 qui avait bouclé un tour de 25 millions d’euros.

Alors qu’on s’attendait plutôt à une introduction en bourse du réseau social, Viadeo a travaillé son calendrier différemment, et préparait cette levée depuis novembre dernier. L’IPO de Viadeo est cependant toujours en prévision.

Viadeo compte actuellement 400 salariés et va procéder à des recrutements, muscler très sérieusement sa R&D sur les plateformes mobiles, et attaquer les marchés des pays émergents.

Entretien audio de Dan Serfaty, co-fondateur du réseau social Viadeo

[jwplayer mediaid= »57346″]

5 commentaires

  1. Mouais. Très sympa le dirigeant. Par contre la politique de confidentialité laisse à désirer, à tel point qu’après avoir payé … je me suis désinscrite pour ne plus être harcelée par des dizaines de demandes par jour qui émanaient de Viadéo…

  2. Bonjour,
    Cette interview est une belle leçon de stratégie de développement d’entreprise, à la mesure du talent déployé par Dan Sarfaty depuis plusieurs années.

    Il faut se réjouir qu’on ait, en Viadeo, un « champion » français dans le domaine des réseaux sociaux.

    Néanmoins, il y a l’envers de cette stratégie de développement. Alors que j’étais un inconditionnel de Viadeo dans les années 2007-2008, je dois avouer que j’ai quelque peu délaissé ce réseau depuis, au profit de Linkedin. La raison : la baisse de la qualité des contacts pro générés et le retard qu’ils ont pris à cette époque dans l’évolution de leur interface et de leurs fonctionnalités.

    En effet, pour garder une politique de prix bas, Viadeo a misé sur un modèle de développement lié au recrutement. Le réseau a ainsi attiré les professionnels du recrutement en commercialisant des outils spécifiques de recherche de profils. De ce fait, Viadeo est devenu une plateforme centrale pour la recherche d’emploi drainant dans son sillage quantité de profils en recherche d’opportunités professionnelles ou de stages, ce qui a rapidement « pollué » le networking et et conduit les top managers à délaisser Viadeo au profit de Linkedin, considéré alors comme plus élitiste.

    J’ai cependant l’impression que les choses se sont un peu rééquilibrées depuis, mais pour beaucoup le pli est pris.

    PS : je remarque d’ailleurs que dans la liste de pictos vers les réseaux sociaux située dans la colonne de droite de Frenchweb, il y a Linkedin, Facebook, Twitter… mais pas Viadeo ;)

    Bonne continuation

Bouton retour en haut de la page
Entretien exclu avec Dan Serfaty : la stratégie de Viadeo
Facebook, Amazon, Uber, Twitter… Pourquoi la Tech américaine recrute moins qu’avant ?
La FinTech britannique Checkout rachète le Français Ubble
[Série A] Staffing : Whoz lève 25 millions d’euros auprès de PSG Equity
HR Path lève 225 millions d’euros, dont la moitié en fonds propres
La Cnil presque débordée en 2021, « une année sans précédent »
[Série A] Blockchain : Arianee lève 20 millions d’euros auprès de Tiger Global
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media