ActualitéAsieRetail & eCommerce

Epicerie en ligne : l’Indien Bigbasket lève 32 millions de dollars

Faire ses courses sur un téléphone mobile, et se faire livrer à domicile. C’est ce que propose la start-up indienne Bigbasket qui vient de lever 32 millions de dollars auprès de Zodius Fund II et Avendus, en tant que principaux investisseurs, et Ascent Capital et LionRock Capital. A l’issue de ce tour de table, la valorisation de la société atteint les 100 millions de dollars rapporte The Economic Time.

Lancé il y a deux ans, Bigbasket est une épicerie en ligne qui revendique plus de 10 000 produits différents sur un catalogue composé de 1 000 marques. Une fois les achats réglés en ligne, les courses sont livrées à domicile dans trois villes : Bangalore, Mumbai et Hyderabad. Avec ce nouvel investissement, la start-up va étendre ses services dans une dizaine de villes supplémentaires en Inde, dont Delhi.

La société précise également au journal indien vouloir développer ses technologies relatives à la Big data pour mieux anticiper les comportements des consommateurs. Fondé par cinq amis, Bigbasket est en réalité une seconde tentative dans le secteur. En 1999, ils avaient lancé Fabmart, mais le concept était encore trop nouveau pour l’époque et la société n’était pas parvenue à atteindre un marché de masse.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et vidéos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Epicerie en ligne : l’Indien Bigbasket lève 32 millions de dollars
Portées par le confinement, les ventes de jeux vidéos se sont envolées en 2020
Après avoir été propulsée par le Covid en 2020, quel avenir pour la téléconsultation?
Apple se dit prêt à réintégrer le réseau social conservateur Parler sous conditions
Deliveroo valorisé 7 milliards de dollars avant une possible entrée en Bourse
Loin des fantasmes, pourquoi les futures smart cities ne seront pas des villes 100% Tech
[Livre Blanc] 6 raisons d’adopter le PIM dans sa stratégie de vente omnicanale