BusinessData Room

Eptica poursuit sur une croissance à deux chiffres en 2011

Eptica, acteur majeur en Europe des solutions multicanal et multilingues de gestion des relations clients, vient de publier ses résultats annuels. La société fait état d’une progression annuelle de près de 20% de son CA, pour atteindre 6,3M €.

Par ailleurs, en 2011, 40% de son CA ont été réalisés à l’international (vs 34% en 2010), dont 6% en Asie. Cette performance s’explique notamment par l’obtention de nombreux projets autour de son offre « Eptica Entreprise Suite » sur le marché asiatique. En effet, la société a bénéficié sur ce secteur d’un avantage concurrentiel, puisque ses solutions ont, dès le départ, été conçues pour être utilisées dans tous les pays et toutes les langues, sans aucun développement informatique lourd.

Les ventes de ses solutions en mode SaaS ont, pour leur part, cru de 42% par rapport à 2010, confirmant l’attrait de ce mode d’accès au logiciel dans les entreprises pour leurs projets CRM Multicanal. Ses deux services dédiés aux médias sociaux, choisis notamment chez Vertbaudet, La Fnac, et Rue du Commerce, ont également joué un rôle moteur dans sa croissance.

Enfin, en 2011, 26 nouveaux clients ont choisi les solutions développées par Eptica. Parmi eux : ANCV, Darty, Guy Degrenne, Metro, Pagesjaunes et Quiksilver en France, SGEL en Espagne, Debenhams et TUI au Royaume-Uni, ou encore Auchan China et LTA à Singapour…

Olivier Njamfa, CEO d’Eptica : « Fort de ces succès et de notre assise sur nos marchés, nous prévoyons à nouveau pour 2012 une croissance à deux chiffres en dépit de la conjoncture économique tendue, car les entreprises plus encore en temps de crise qu’en période de prospérité ont besoin d’améliorer la qualité de leur relation client. »

Fondée en 2001, Eptica compte aujourd’hui plus de 370 clients à travers 15 pays. Parmi eux, la Fnac, La Redoute, 3 Suisses, Carrefour, Nespresso, ou encore Direct Energie.

Bouton retour en haut de la page
Eptica poursuit sur une croissance à deux chiffres en 2011
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
[Livre Blanc] E-commerce: comment adapter votre stratégie aux nouvelles attentes des consommateurs
Gojob, la startup qui veut revaloriser le statut de l’interim grâce à l’IA
[Serie C] Wandercraft lève 45 millions de dollars pour accélérer son développement aux États-Unis