Eric Besson rappelle l’intérêt de la boucle locale radio

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Eric Besson a rappelé son attachement au déploiement des technologies alternatives à l’ADSL pour l’accès à internet haut débit, suite à la finalisation du contrôle du respect des obligations de déploiement par l’Arcep.

L’Arcep vient de finaliser le contrôle du respect des obligations de déploiement figurant dans les autorisations d’utilisation des fréquences de boucle locale radio dans la bande 3,4-3,6 GHz délivrées le 25 juillet 2006, et d’en publier le bilan au 30 juin 2008.

Ce bilan fait apparaître un premier déploiement, avec plus de 500 sites opérationnels, des offres commerciales et plusieurs milliers de clients raccordés. Ce premier déploiement reste cependant nettement inférieur aux engagements pris par les titulaires dans leurs autorisations, en raison de problèmes de maturité industrielle, de disponibilité à grande échelle, et d’interopérabilité des différents équipements de technologie WiMAX.

L’Arcep a décidé de mettre sous surveillance les titulaires d’autorisations et d’organiser le suivi de l’avancement de leurs déploiements.

Eric Besson rappelle qu’il a soumis à consultation publique, dans le cadre des Assises du numérique lancées le 29 mai 2008, différentes propositions susceptibles d’accélérer ce déploiement, notamment la création, en partenariat avec les opérateurs, de centres de formation à destination des installateurs et distributeurs de services. Les mesures issues de cette consultation seront intégrées au plan de développement de l’économie numérique à horizon 2012 qui sera présenté prochainement.

Eric Besson rappelle son attachement au déploiement des technologies alternatives à l’ADSL pour l’accès à internet haut débit. Ces technologies constituent la seule solution pour assurer l’accès à internet haut débit sur l’ensemble du territoire. Elles représentent de 20 à 30 % du marché dans la plupart des pays européens, contre moins de 5 % en France. Les fréquences 3,4-3,6 GHz constituent par ailleurs un élément du patrimoine immatériel de l’Etat dont la gestion doit être optimisée au profit de tous les Français.

Suivez moi
Bouton retour en haut de la page

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media