ActualitéMarketing & CommunicationMedia

Eric Mettout et Christophe Barbier détaillent le virage collaboratif de L’Express

L’Express lançait hier la nouvelle formule de son site avec la volonté de faire disparaître le .fr lorsqu’on l’évoque. En clair, ne plus marquer de différence entre le print et le web et mettre en avant une dimension de média multicanal.

Si des réelles passerelles existent entre les rédactions papier et Internet, les rythmiques éditoriales d’un hebdomadaire et d’un site restent pourtant très différentes. L’objectif affiché est donc de faire entrer l’ensemble du titre dans une nouvelle dimension collaborative intégrée et non dans une plateforme dédiée comme l’on fait Le Monde avec Le Post et plus récemment le Nouvel Observateur avec Le Plus.

Dans cette nouvelle configuration, les moyens mis en oeuvre pour la gestion de communauté ont été renforcés mais ce sont les journalistes eux-mêmes qui sont en contact direct avec les internautes contributeurs, blogueurs, et experts. La rédaction web de L’Express compte aujourd’hui 25 journalistes pour une audience de 5M de visites/mois. En 2011, la CA du pôle nouveaux média de l’Express a réprésenté 17% du CA commercial du groupe Express Roularta

Entretien dans la nouveau studio vidéo de l’Express avec Eric Mettout, directeur éditorial web et Christophe Barbier, directeur de la rédaction.

Bouton retour en haut de la page
Eric Mettout et Christophe Barbier détaillent le virage collaboratif de L’Express
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies
[SEED] Buster.Ai lève 2 millions d’euros auprès de OneRagtime pour lutter contre la désinformation
[Serie D] 1 milliard de dollars de plus pour Checkout, la 3ème FinTech la mieux valorisée au monde
OVHcloud: trois mois après son IPO, quel bilan pour le géant français ?