ActualitéRetail & eCommerce

[Etude] Les moyens de paiements alternatifs online font exploser le panier moyen

Limonetik vient de publier une étude sur l’adoption et l’usage des moyens de paiements alternatifs online, qui désignent toutes les solutions de paiement qui existent en dehors des traditionnels cartes bancaires, chèques et espèces.

Dans le cadre de cette enquête, 10 acteurs majeurs du e-commerce français, dont les 3 Suisses, Brandalley, Grosbill ou encore PriceMinister, Sarenza et The Kooples, ont été passés au crible.

Parmi les principales tendances observées, l’étude souligne que le panier moyen réalisé via un paiement alternatif est supérieur dans 8 cas sur 10 à celui des achats qui ont fait l’objet d’une transaction avec un moyen de paiement traditionnel. Limonetik constate également une augmentation moyenne de 24 % du panier qui s’échelonne de + 4 % à + 58 %, selon les sites et les moyens de paiement alternatifs choisis.

L’étude s’est également attachée à décrypter quel moyen était utilisé dans quelle logique d’achat. On apprend ainsi que les facilités de paiement, qui désignent notamment les cartes privatives, permettent d’étaler les dépenses et donc de réaliser des achats plus importants pour les petits budgets. Les cartes cadeaux et points de fidélité constituent, pour leur part, des réserves d’argent généralement associées à un paiement complémentaire qui permet à l’internaute de les solder tout en achetant le produit de son choix. Enfin, les pots communs et listes de mariages entrainent des montants de dépense élevés à chaque transaction : en moyenne 305 € pour les listes de mariage en 2011. Ils sont principalement détenus par une cible de trentenaires appartenant aux CSP +.

Christophe Bourbier, PDG de Limonetik : « Le panier moyen n’est pas le seul levier de croissance du chiffre d’affaires permis par les moyens de paiement alternatifs. Par exemple, l’acceptation des cartes prépayées est pour les sites de e-commerce une source de nouveaux clients auxquels ils n’auraient pas accès via les paiements traditionnels. »

Pour rappel, selon une précédente étude publiée en novembre dernier, les paiements alternatifs devraient représenter 25% des transactions online réalisées en France en 2015. Un marché qui pèserait donc près de 13,8 milliards €.

Fondée en 2007, la plateforme Limonetik connecte 40 moyens de paiement alternatifs avec 100 top sites marchands. 

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

[Etude] Les moyens de paiements alternatifs online font exploser le panier moyen
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link