ActualitéComMedia

[Etude] Les premiers résultats de l’impact des pages Facebook sur les médias

Motivations, interactions, satisfactions… Harris Interactive vient de dévoiler les résultats de sa première étude consacrée à l’impact des pages Facebook sur les marques médias. Parmi les nombreux enjeux décortiqués, l’étude s’est notamment penchée sur la question de savoir si les pages fan étaient phagocytes ou complémentaires pour les sites médias. On regrettera, toutefois, l’absence de données quant à l’audience des sites étudiés provenant des pages Facebook.

Cette première enquête nous apprend ainsi que les internautes deviennent d’abord fan d’une marque média via la mise en avant de la page Facebook sur le site internet du média et dans une moindre mesure au travers de sa newsletter. Parmi les premières motivations invoquées par les internautes qui deviennent fans d’une page, on retrouve une forte appréciation attribuée au média, la volonté de suivre les actualités directement depuis Facebook ou encore le souhait de bénéficier d’informations exclusives réservées aux fans.

Au niveau des interactions, 66% des fans de pages médias déclarent suivre souvent les publications depuis leur fil d’actualité et 30% en consultant la page Facebook. En moyenne, un quart des fans déclarent souvent cliquer sur le bouton « J’aime » lié à une publication et 40% de temps en temps. Parmi les autres interactions effectuées moins régulièrement, on retrouve le partage de publications avec ses amis pour plus de 40% des fans, l’utilisation d’une application proposée par la page et la rédaction de commentaires liés aux publications de la page, pour plus de 30% d’entre eux.

Au-delà de constituer de véritables ambassadeurs pour les marques médias (57% des sondés sont prêts à recommander le média à leur entourage), les fans Facebook se montrent également assidus. En effet, en moyenne, plus de 65% d’entre eux visitent les pages Facebook de médias au moins une fois par semaine et seuls 13% d’entre eux se contentent de suivre les informations uniquement depuis leur fil d’actualités.

A la question de savoir si les pages Facebook étaient phagocytes pour les sites, l’étude montre que 65% des fans sont des visiteurs réguliers du site internet correspondant à la page dont ils sont fans. Toutefois, d’après les normes de fréquentation de ces mêmes sites constatées au sein de l’étude NetObserver, cette fréquentation est d’un niveau médian et non supérieur à la moyenne. Les fans ne sont donc pas des visiteurs plus réguliers du site internet que les autres.

Les résultats de l’enquête montrent enfin que la présence des marques média sur Facebook ne pouvait avoir que des retombées positives dans l’opinion de leurs lecteurs. En terme de satisfaction, la moyenne s’établit à 7,5/10 et le taux d’intention de suivre les prochaines publications atteint près de 90%. Parmi les attentes et suggestions d’améliorations mentionnées spontanément par les fans, on retrouve principalement le souhait de trouver davantage de jeux-concours, d’informations exclusives, de réponses aux questions posées et de modération des commentaires des autres fans. Les sites adaptés aux mobiles sont également très sollicités.

L’étude a été réalisée auprès d’un panel de 4240 fans de plus d’une vingtaine de pages Facebook de médias, du 5 décembre 2011 au 26 février 2012. 

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

2 thoughts on “[Etude] Les premiers résultats de l’impact des pages Facebook sur les médias”

  1. Bonjour,
    Merci pour les résultats de cette intéressante étude. En revanche, je n’aime pas la confusion sémantique que vous faites avec l’utilisation du terme « marque média ».

    En effet, celui-ci définit communément une posture de communication des marques liée au web 2.0 : celle où toute marque devient sont propre média et non, comme vous l’entendez à une marque du secteur des médias. En l’espèce, vous devriez parler de « pages de Médias sur Facebook » ou de page de la presse sur Facebook.

    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Close
Share This