ActualitéBusinessDistribution

[Exclu] Fotolia rachète Wilogo, la place de marché de création de logos

La place de marché de photos (16 M), illustrations et vidéos HD libres de droits, Fotolia, leader sur son secteur en Europe, annonce le rachat du site Wilogo, service communautaire en ligne spécialisé dans l’appel d’offre graphique. Fotolia va donc pouvoir étoffer son offre grâce à la communauté de plus de 15 000 graphistes que compte la startup stéphanoise et ce, à destination des TPE/PME. Le montant de la transaction n’est pas communiqué mais se chiffre en millions d’euros pour un site dont le CA lui aussi compte 6 zéros.

Créé en 2006,, Wilogo propose aux entreprises la création de logos évidemment mais aussi de bannières publicitaires, plaquettes commerciales et webdesign. à partir de 495€. Chaque demande fait l’objet d’un appel d’offres en ligne et les clients disposent d’une garantie « satisfait ou remboursé » incluse.

Jérôme Bazin, Directeur Général de Wilogo : «Wilogo est implantée en France et en Allemagne et disponible en quatre langues. En rejoignant Fotolia, l’opportunité nous est offerte de conquérir de nouveaux marchés en nous appuyant sur le rayonnement international de la banque d’images, présente dans 15 pays ».

Cette nouvelle acquisition de Fotolia après celles en 2011 de AudioMicro (musiques et effets sonores) et ImageCollect (photos de célébrités) participe de sa stratégie de diversification pour devenir le « one-stop shopping » des contenus créatifs. Fotolia a son siège à New York, est implanté dans une quinzaine de pays et a dépassé en 2010 le cap des 100 M$ de CA.

Entretien exclusif avec Oleg Tscheltzoff, créateur et CEO de Fotolia

Tags
EquipAUto

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

14 thoughts on “[Exclu] Fotolia rachète Wilogo, la place de marché de création de logos”

  1. Aretez vos jalousies Yannick et Eric. Le concept a fait parler, la polémique a duré, mais est derrière nous maintenant. Nous sommes en 2012, reveillez – vous : wilogo est né, a grandi et a été racheté pour plusieurs millions d’euros. Stop la colère!

    Et arretez avec l’esclavagisme, lorsque vous voyez « made in china » sur les trois quarts des produits que vous achetez, cela ne vous dérange pas d’avoir fait souffir des enfants au bout du monde pour votre confort et la sauvegarde de votre portemonnaie je crois. Pourquoi en serait – il différement avec des graphistes francais ? Ah peut etre que les trolls sont des graphistes tout grassouillets, habitués à faire payer des bras a leur clients, ca expliquera tout …

  2. Faire travailler 100 graphistes. N’en rétribuer qu’un seul !!
    Alors qu’a tout les coups wilogo se rétribue !

    Wilogo fonctionne parce que les graphistes Français n’arrivent pas à bouffer correctement. Du coup ils acceptent des conditions de travail déplorables. Mais peut on appeler cela travail lorsque l’on est pas payer !

    Bref arrêtons de faire de la pub à un site qui ne va pas dans le sens de l’humain !
    Eddy imagine que l’on te paie ton salaire chaque jours seulement si fais mieux que 100 personnes, tu penses pouvoir vivre correctement ?

  3. J’hallucine…. Oleg Tscheltzoff vente même qu’à 495 euros une agence pourra revendre un logo !!!! (quant on sait quel prix une agence peut revendre… logo de pole emploi ou de la sncf)

    D’après lui, Fotolia et Wilogo c’est le même principe, sauf que sur Fotolia un concept peut se ventre plusieurs fois et donc rapporter à son créateur si l’image est téléchargée en quantité sauf qu’un logo c’est unique et exclusif !

    Désormais sur Wilogo un graphiste peut ne toucher que 136 euros pour créer une mascotte (des heures de travail), c’est vraiment n’importe quoi ! ça ne correspond ni au temps de travail que cela prend ni aux droits d’auteurs pour une cession internationale. Le seul critère pris en compte pour obtenir un tel prix doit être la marge que la commande dégage.

    Ce que les communiqués ne précisent pas sur le rachat, c’est le nombre de graphistes qui ne participent plus suite à ce rachat… Bien sûr les comptes ne sont pas supprimés et pas supprimables par les graphistes, ça dégonfleraient les chiffres.

  4. ce rachat est une aubaine pour les graphistes.
    Wilogo a fait croire pendant plusieurs années, qu’ils œuvraient pour les graphistes, basée sur une communauté qui n’a que le droit de dire que tout va bien, le reste est censuré, que les graphistes seraient gagnants, mais il n’y a que les gogos qui y ont crus, maintenant les gogos qui les défendaient se rendent compte de la mascarade et du temps passé pour le peut ou pas gagné.
    Ils auraient bien mieux gagné en travaillant à leur compte plutôt que pour les gourous de wilogo. Je crois que cela va sonner la fin du perverted crowdsourcing…

  5. Perso j’ai gagné plusieurs milliers d’euro chez Wilogo… mais maintenant que la facade du communautaire est tombé… je n’y ai plus participé depuis, cette maskarade me manque

  6. Eddy le même prénom que l’un des 3 fondateur de wilogo tiens comme c’est bizarre !!! Et le même genre de discours, culpabilisateur … Parce que les chinois sont exploités, il faut faire de même avec les graphistes, c’est pitoyable de lire ce genre de propos. Alors, combien la vente de wilogo ???

  7. En tant que vrai Eddy créateur de Wilogo, je voudrais préciser que ce n’est pas moi
    qui ai écrit le commentaire Trollesque ci-dessous :)

    J’ai déjà assez débattu à l’époque pour venir m’amuser à le refaire maintenant :)

    Eddy (le vrai)

  8. En tant que créateur de Wilogo, je voudrais préciser que ce n’est pas moi
    qui ai écrit le commentaire Trollesque ci-dessous :)

    J’ai déjà assez débattu à l’époque pour venir m’amuser à le refaire maintenant :)

    Eddy (le vrai)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This