A la uneActualité Start Me UpAmérique du nordAsieDistributionEuropeStart Me Up

Séverin Naudet prend la tête de la licorne WeWork en France

  • Séverin Naudet a autrefois travaillé au cabinet du Premier ministre François Fillon
     
  • Il sera en charge de l'ouverture d'un nouvel espace de coworking à Paris 9e, d'une capacité d'accueil de 2 300 postes
     
  • A Londres, l'Américain WeWork a doublé le nombre de ses espaces en un an.


WeWork, la société américaine qui loue et réinvente les espaces de travail, a trouvé son directeur pour son bureau en France. L'Américain a choisi Séverin Naudet, ex CEO de l'agence Socialyse (Havas) pour ouvrir son premier immeuble spécialisé dans le coworking dans l'Hexagone. Fondée en 2010 par Adam Neumann, WeWork repose sur le partage d'espaces de travail, aux freelances mais aussi et surtout aux grands groupes cherchant pour leurs salariés de nouveaux espaces pour stimuler la créativité. 

Au mois d'octobre, WeWork levait 260 millions de dollars, valorisant la société à 16,9 milliards de dollars. Aujourd'hui, elle revendique 80 000 membres dans sa communauté qui souscrivent à un abonnement mensuel. D'ici 2017, elle vise également 1 milliard de dollars de chiffre d'affaires, précisait le Wall Street Journal

Passé par le monde politique

Séverin Naudet a été pendant 3 ans le fondateur et CEO de l'agence Socialyse, la filiale digitale de l'agence Havas, qu'il a quitté au printemps 2016. Il fait également partie de l'équipe fondatrice de Dailymotion dans lequel il est resté six mois en poste. Séverin Naudet est passé par le monde politique, en tant qu'ancien conseiller du Premier ministre François Fillon sur les sujets numériques, entre 2007 et 2012. Il a également été conseiller du ministre de la Culture (Renaud Donnedieu de Vabres entre 2004 et 2006). En 2009, il participe à la création d'Etalab, le gestionnaire des données publiques de l'Etat. 

Cette double casquette entre le monde de l'entreprise et le politique a-t-elle pesé dans la balance dans le choix de l'Américain? «Je ne pense pas que cela ait joué. Je suis un entrepreneur, je me suis toujours passionné pour les nouveaux modèles qui vont changer la société. WeWork va changer le monde du travail,» explique à Frenchweb le nouveau directeur général. Et de préciser:«Je vivais à moitié à New York et à Paris, et je suis allé les rencontrer. J'ai senti une telle énergie que j'ai eu envie de faire quelque chose avec eux.» 

Alors que WeWork est déjà présente dans 30 pays, elle compte rapidement développer son offre dans l'Hexagone. Elle ouvrira au printemps 2017 son espace de travail pour accueillir 2 300 postes de travail, dans un immeuble entier qui hébergeait l'ancien siège d'Areva, rue Lafayette à Paris (IXe). 

Wework revendique une proposition en rupture avec le marché. «WeWork ce sont des espaces de travail conçus pour favoriser les interactions, l'application mobile permet aussi les échanges. Trouver des talents, présenter des services… », détaille Séverin Naudet.

Le modèle économique est, lui, moins disruptif. Il repose sur un abonnement mensuel pour les indépendants comme pour les grandes entreprises telles que Microsoft, General Electrics ou KPMG qui ont souscrit aux Etats-Unis. « Je vais me concentrer sur Paris et sur l'ouverture de l'espace Lafayette. En 2015, par exemple, il y avait deux immeubles à Londres, aujourd'hui il y a en onze. Nous voulons à Paris aussi être à la hauteur des attentes de la communauté d’entrepreneurs», affirme Séverin Naudet.

Lire aussi:

Tags
atelier-platform

Jeanne Dussueil

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This