A la uneBusinessInvestissementsLes levées de fondsRetail & eCommerce

EXCLUSIF – Les Petits Frenchies, l’e-boutique des « tendances françaises », lève 300 000 euros

La jeune start-up va renforcer sa communication

lpf-classicLa start-up française Les Petits Frenchies, qui édite un webmagazine et une boutique en ligne dédiés aux produits de mode, vient de boucler un tour de table de 300 000 euros auprès de business angels, d’entrepreneurs du web et de gérants de fonds d’investissement.

« J’avais créé une première start-up, SoWeTrip, il y a quatre ans. J’ai lancé les Petits Frenchies lorsque j’étais encore chez Easyvoyage qui a racheté SoWeTrip. J’ai dès lors commencé à lever des fonds sans être encore à 100% dans ce nouveau projet. Le conseil avait donc mis 70 000 euros en 2013, le temps de tenir jusqu’à ce que j’intègre ma nouvelle société à plein temps en tant que fondateur et dirigeant. Les 230 000 euros sont venus boucler ce tour de table » explique à Frenchweb Thibaut Mallecourt, le fondateur.

thibaut-mallecourtD’abord conçue comme un magazine en ligne, la société a associé la création de contenus éditoriaux à une logique e-commerce avec le lancement d’une e-boutique en février dernier, le tout sur fond de positionnement haut de gamme. « Nous voulons faire entrer nos clients dans la philosophie de chaque marque. Pour chacune d’elles, nous réalisons une interview du créateur, et toutes les marques présentes sur notre partie éditoriale sont commercialisées sur notre plateforme » ajoute-t-il. Aujourd’hui, Les Petits Frenchies compte une cinquantaine de fournisseurs et est obligé d’en refuser affirme son président.

La société doit cependant faire face à la concurrence de plusieurs acteurs qui se positionnent sur le même segment, dont L’Exception qui revendique plus de 100 créateurs de mode français. Les Petits Frenchies compte donc renforcer sa communication grâce à ce nouvel investissement : « jusqu’à présent, notre visibilité s’est développée par notoriété et viralité naturelle, notamment à travers les réseaux sociaux » explique Thibaut Mallecourt. La page Facebook de la jeune start-up compte ainsi plus de 42 000 abonnés. Pour passer à la vitesse supérieure, elle prévoit également d’ouvrir un showroom au cours du mois de mai afin de faire entrer ses clients dans une logique web-to-store, et leur offrir la possibilité d’essayer les modèles en magasin. Tout cela passera par un quasi-doublement des effectifs. « Nous sommes six, dont quatre à temps plein. Nous souhaitons passer à une petite dizaine début d’année prochaine ».

Olivier Harmant

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Aucun lien dans l’article pour se rendre directement sur le site dont vous parlez… ??Comprend pas.

Bouton retour en haut de la page
EXCLUSIF – Les Petits Frenchies, l’e-boutique des « tendances françaises », lève 300 000 euros
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
Comment les entreprises peuvent-elles appliquer la recette qui a fait le succès des GAFA ?
Empowerment des collaborateurs: pourquoi les résultats ne sont-ils pas à la hauteur des espérances?
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?