ActualitéAsieBusinessStartup

Faute d’argent, la tablette «Ily» termine entre les mains de Nucleus

  • Le fondateur d'Insensi (Ily) n'a pas eu les financements nécessaires pour passer à l'étape de la production.
     
  • Nucleus a, elle, déjà noué des partenariats, notamment avec Amazon, pour diversifier ses services dans la maison connectée.
     
  • Les deux sociétés veulent se positionner en leader sur le marché de la Smart Home.
     

«Ily», un objet connecté pour la famille et développé par Insensi va être racheté par son concurrent Nucleus, a annoncé Ilan Abehassera, son fondateur, dans un post sur Medium. Le montant de l'acquisition, entre ses deux faux-jumeaux du hardware de la Smart Home, n'est pas dévoilé.

Insensi a été fondée par par des anciens de ProducteevWithingsParrot et Aldebaran Robotics. La société avait été accompagnée par Felicis Ventures, Collaborative Fund Kima Ventures, et Metamortphic Ventures.

Insensi développait depuis deux ans une tablette similaire à celle de son acquéreur, la «Ily». Elle devait entrer pochainement dans sa phase de «production de masse», raconte dans ce billet Ilan Abehassera. Mais il explique que sa société a manqué de financements dans la phase du «pre-launch». Lancée en 2014, Ily avait l'ambition de commercialiser un nouveau rival de l'iPad, pour les enfants et les grands-parents. 

«Il y a clairement un fossé entre le Seed et la série A», constate le fondateur qui avait choisit New York avec ses équipes pour se lancer. «Nous recherchions à développer l’opposé d’un iPad. Il s’agit de communiquer depuis un appareil sur lequel on peut compter à tout moment, en non d’une application ou d’un navigateur», expliquait il y a un an à Frenchweb Ilan Abehassera.

De son côté, Nucleus est une start-up américaine créée en 2014 dont l'ambition, à l'aide de sa propre tablette, est de connecter toutes les pièces de la maison et les membres d'une famille.

La tablette Nucleus est reliée au service Amazon pour passer commande. Elle peut aussi mettre de la musique, avoir des informations sur la météo et contrôler les objets connectés. Elle revendique un fonctionnement simplifié.

L'équipe Insensi va intégrer Nucleus, précise le fondateur.

Lire aussi: Ily, l’objet connecté qui veut devenir un Skype pour enfants et grands-parents

REVOIR: L'interview d'Ilan Abehassera dans le documentaire «We Love Entrepreneurs»

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Faute d’argent, la tablette «Ily» termine entre les mains de Nucleus
Happydemics
Happydemics lève 3 millions d’euros supplémentaires auprès d’Adelie et Sia Partners
FinTech: les annonces qu’il ne fallait pas manquer depuis la rentrée
Orange
Orange envisage une OPA de 620 millions d’euros sur sa filiale belge
Le rachat de Meilleurtaux par Silver Lake valide les axes de développement de la FinTech
Deepsense
Reconnaissance faciale: le Français Deepsense récolte 3 millions d’euros auprès de SEAF
L’Espagne mise 600 millions d’euros dans l’IA pour son plan de relance économique