ActualitéBusinessFinTechStartup

[Femme de la Tech] Anaïs Raoux, fondatrice de la première école de la Fintech en France

A l’occasion de la Journée de la Femme digitale jeudi 9 mars, FrenchWeb vous propose de découvrir des femmes de la Tech au parcours original, tout au long de la semaine.

 

FrenchWeb: Décrivez-nous votre travail au quotidien, en quoi consiste-t-il ?

Anaïs Raoux, déléguée générale de France Fintech et fondatrice de l'école Wake up: En tant que déléguée générale de l’association France Fintech mon rôle est d’animer la communauté des entrepreneurs Fintech et de défendre les intérêts collectifs. Je passe donc beaucoup de temps à téléphoner ou écrire aux entrepreneurs pour atteindre les différents objectifs de l’année. Par exemple, en ce moment, j’organise notre grand événement annuel où nos membres Fintech vont être représentés. Mais ce peut être aussi d’animer des groupes de travail sur différents sujets comme la création de synergies entre les technologies développées par nos membres.

J’ai également une seconde casquette puisque je viens de cofonder Wake Up, la toute première école de la Fintech en France. Là encore, cette nouvelle mission me demande beaucoup de relationnel car nous faisons venir les meilleurs entrepreneurs ou meilleurs employés pour venir partager leur vision et inspirer nos élèves.

Quelle est votre formation?

J’ai fait une école de commerce, l’IESEG Lille.  

Avez-vous toujours voulu exercer cette fonction? 

Non! Je dois avouer que j’étais un peu perdue à la sortie d’école et que j’ai donc suivi la voie conseillée et sans risques. Pour moi, ce fut l’audit financier. Mais petit à petit j’ai découvert que je n’étais pas du tout faite pour ce métier répétitif et sans impact majeur. C’est en rencontrant plus d’une centaine de personnes, professionnels de la finance et entrepreneurs, que j’ai découvert que je voulais être au plus proche des entrepreneurs de la finance. Le chemin a été long et difficile pour sortir de l’audit car entre le moment où j’ai voulu quitter le métier et le jour où j’ai été nommée déléguée générale de France Fintech il s’est écoulé quasiment deux années. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle j’ai créé Wake Up. L’école s’adresse à tous les professionnels de la finance qui manquent de sens et d’aventure dans leur métier. Je veux les aider à faire en 6 semaines ce qui m’a pris 2 ans.

Quel est votre relation avec les outils numériques? Comment jugez-vous notre époque digitale?

Je suis hyper connectée! Peut-être trop même. Notre époque digitale est incroyable car elle connecte tout sans efforts et son plus grand bénéfice et qu’elle redonne le pouvoir aux gens. Toutefois, les outils digitaux sont puissants et si on ne les maîtrise pas ce sont eux qui nous maîtrisent. Il est très facile de se noyer aujourd’hui dans un feed Twitter ou Facebook et perdre plusieurs heures sans avoir créé aucune valeur ajoutée pour le monde. Je crois que l’on devrait développer beaucoup plus le concept d’hygiène digitale. C’est important pour non seulement améliorer le bien-être des gens mais également concentrer davantage l’énergie et l’attention vers la résolution des problèmes de notre monde plutôt que sur des lolcats. On en revient d’ailleurs au sujet de l’éducation.

Qui sont vos modèles? 

Je dirais, Farah Mohamed et Oprah Winfrey. J’ai eu l’occasion d’interviewer Farah pour mon blog Portraits Insolites lors du Girls 20 Summit. C’est une femme forte qui s’engage en politique, économie et porte la voix des femmes. Oprah m’inspire pour le lien qu’elle arrive à créer avec les gens!

Quels sont vos projets à moyen et long terme?

Sur le moyen terme j’ai envie de développer encore plus France Fintech et Wake Up. Selon moi ce sont deux axes tout à fait complémentaires et importants pour inventer la finance de demain. Pour ce qui est du long terme, j’ai envie de connecter toujours plus les gens et les inspirer pour les aider à créer l’entreprise ou la carrière de leurs rêves.

Lire aussi: [FW Radar] Virginie Ducrot, à la tête de Boxtal, un service d’expédition pour les e-commerçants

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This