ActualitéBusiness

[Femme de la Tech] Roxanne Varza «J’ai découvert un monde de gens brillants, créatifs et passionnés»

Auparavant responsable du programme d'accompagnement des starts-up chez MICROSOFT, Roxanne Varza, Américaine de 31 ans, est aujourd’hui à la tête du plus grand "campus de start-up" au monde, Station F, soutenu par Xavier Niel. 

Roxanne Varza, a recu le prix Margaret Femme Digitale Intrepreneure 2017 lors de la journée de la Femme Digitale, le 9 mars dernier, à Paris.​

 

FrenchWeb: Quelles sont, selon vous, les femmes dans le monde qui sont réellement inspirantes en matière d’innovation?

Roxane Varza: Il y en a plein! Chaque année on choisit 10 femmes avec StartHer (ex Girls in Tech Paris) à mettre en avant pour l'année à venir. Cette année nous avons des exemples comme la jeune Philippine Dolbeau qui innove à 17 ans ou encore Fleur Pellerin qui quitte le secteur public pour lancer un gros fonds entre l'Asie et la France. Nous avons encore plein d'exemples mais en voici deux.

Quelles sont leurs caractéristiques communes d’après vous?

R. V: Toutes ces femmes cassent les codes, souhaitent aller plus loin, n'ont pas peur de prendre des risques. Elles sont créatives et débrouillardes. Et elles croient au futur, elles veulent avoir un impact et améliorer les choses. L'entrepreneuriat demande un certain optimisme que je trouve juste génial dans notre milieu.

Ces femmes sont-elles assez visibles en France? 

R. V: Elles le sont de plus en plus. Il existe beaucoup de réseaux et d'initiatives aujourd'hui pour soutenir et encourager des femmes. Je pense aussi que La France est un pays qui à une certaine conscience du sujet et n'est pas dans le déni, ce qui n'est pas le cas partout malheureusement…

Quelles ont été vos motivations lorsque vous vous êtes lancée dans le monde de l'entrepreneuriat?

R. V: Les gens surtout. J'ai découvert un monde de gens brillants, créatifs, passionnés, et optimistes. En plus, ces gens sont très ouverts d'esprit. Je ne sais pas si j'aurais été "accueillie" dans d'autres milieux en France de la même manière. J'adore aussi le fait de pouvoir avoir un vrai impact, de lancer quelque chose et de le voir se réaliser.

Quels seraient vos conseils pour se lancer?

R. V: Je donne toujours 3 conseils:

 

 

 

  1. Commencez avec un projet, pas forcément une entreprise. Moi j'ai lancé d'abord un blog, ensuite une association, ensuite une conférence. Petit à petit j'ai créé mon réseau et j'ai accumulé des expériences nécessaires pour gérer un projet de A à Z, créer et gérer une équipe, trouver du financement, gérer le "produit" ou l'offre… parfois on met trop l'accent sur le lancement d'une startup mais un projet peut aussi permettre de se lancer.
  2. Partez à l'étranger. Pas forcément définitivement, mais n'ayez pas peur de faire une conférence à l'étranger, un stage, une expérience. Mes expériences en France et au Royaume-Uni m'ont changé la vie, je n'aurais pas eu les mêmes expériences si j'étais restée à San Francisco!
  3. Un minimum de code. Je ne dis pas qu'il faut devenir développeur, mais au moins apprendre les bases.
  4. Ok bonus: il faut jamais sous estimer son carnet d'adresses. Tout est possible si on est bien entouré.

Claire-Amance Prevost

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Close
Share This