ActualitéBusinessTech

Feu vert de Bruxelles pour le rachat de Virgin Media par Liberty Global

La commission européenne vient de donner officiellement son feu vert pour le rachat de Virgin Media par Liberty Global pour un montant estimé finalement à 17 milliards €. Après plusieurs mouvements sur le marché européen ces derniers mois, le rachat du deuxième groupe de télévision britannique par Liberty Global devrait permettre au câblo-opérateur américain de donner naissance au numéro un mondial du secteur de « de communication à large bande passante ».

La commission devait notamment définir si la fusion entre Liberty Goal, fournisseur de chaînes de télévision payantes par câble et satellite, et Virgin Media, spécialisé dans l’acquisition et la revente de contenus des chaînes vers 4,9 millions d’abonnés britanniques, ne mettait pas en péril la structure concurrentielle du marché.

« L’opération envisagée ne posera pas de problème de concurrence, notamment parce que les parties concernées gèrent des réseaux câblés dans des Etats membres différents et que l’entité issue de la concentration occupera une position limitée sur le marché de la vente en gros de chaînes de télévision au Royaume-Uni et en Irlande», a indiqué dans un communiqué la Commission européenne, arguant que « les licences relatives aux contenus télévisuels sont octroyées principalement sur une base nationale ou pour des zones homogènes d’un point de vue linguistique. »

La nouvelle entité issue de cette fusion concernera 25 millions de clients dans 14 pays.

 

 

 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Feu vert de Bruxelles pour le rachat de Virgin Media par Liberty Global
[Made in océan Indien] Quelle est cette startup mauricienne qui veut digitaliser le secteur médical africain?
La stratégie du média Brut pour séduire les jeunes à l’international
Comment gérer les files d’attente avec le numérique?
FinTech: pourquoi Stripe s’allie à des banques traditionnelles comme Goldman Sachs et Citigroup
Face à la Chine, les États-Unis poursuivent leur révolution technologique militaire
covid
Cyberattaque: la chaîne logistique des vaccins contre le coronavirus prise pour cible, révèle IBM