Actualité

FinTech: Carrefour Banque revoit sa copie faute de clients pour sa banque en ligne C-Zam

AFP

Carrefour Banque, filiale bancaire du distributeur français, recentre ses activités dans le crédit et le paiement, a déclaré à l’AFP une dirigeante du groupe, indiquant que son offre bancaire C-zam faisait l’objet d’une « revue stratégique » avant une décision au printemps. Cette filiale bancaire, détenue à 60% par Carrefour et à 40% par BNP Personal Finance, s’était lancée en avril 2017 dans la bataille des nouvelles banques en ligne avec son offre de carte bancaire bon marché « C-zam », vendue dans les magasins Carrefour et en ligne.

Désormais, le ton a changé concernant C-zam. « C’est une activité très à part qui concerne peu de clients par rapport à la carte (de crédit) Pass», a précisé vendredi à l’AFP Marie Cheval, directrice exécutive des services financiers du groupe. L’offre C-zam fait l’objet « d’une revue stratégique d’activités» avant une prise de décision au début du printemps, explique-t-elle. Selon les données fournies par le distributeur, le nombre de comptes C-zam atteignait 120 000 à fin 2018. Nickel, son concurrent le plus direct, détenu majoritairement par BNP Paribas, revendique 1,5 million de clients à fin 2019.

« Le rapport coût/bénéfice n’était pas bon »

Carrefour Banque a déjà élagué ses activités avec l’arrêt en novembre de la commercialisation de son contrat d’assurance vie en fonds euros, Carrefour Horizon, dont la rémunération nette de 2,44% en 2018 s’affichait parmi les plus compétitives. « Cette décision a été prise plus pour des raisons globales de marché», affirme Mme Cheval. En coulisses, une source proche du dossier indique que « le rapport coût/bénéfice n’était pas bon» pour la filiale bancaire, qui, avec 2,2 millions de clients au total et 2,4 milliards d’euros d’encours de crédit à fin 2018, accuse une perte de vitesse continue depuis trois ans.

En 2018, le bénéfice de l’entité a chuté de 55% en un an à 17 millions d’euros. « Notre stratégie, c’est de se recentrer autour de la carte Pass et le crédit, sur lequel Carrefour est pionnier», déclare Marie Cheval, ancienne patronne de Boursorama Banque. Pour ce faire, la carte de crédit maison intègre désormais directement les avantages liés à la carte fidélité. L’accent est également mis sur le paiement, le groupe ayant lancé à l’automne le paiement fractionné, permettant d’échelonner le paiement d’un achat sur une période de trois mois, nouvelle martingale du secteur.

Enfin, le groupe table sur le développement du paiement par smartphone, disponible dans les prochains mois pour tout porteur de la carte de fidélité, y compris en Espagne et au Brésil, où sa banque revendique respectivement 2,5 millions et 6,5 millions de porteurs de cartes bancaires à fin 2019.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
FinTech: Carrefour Banque revoit sa copie faute de clients pour sa banque en ligne C-Zam
Comment Quibi veut devenir l’alternative principale à Netflix sur mobile
HR Tech : la fusion de Kronos et Ultimate Software fait naître un nouveau géant sur le marché
Startups françaises: l’argent investi par les fonds ne donne toujours pas de sorties significatives
Google
Rachat de Fitbit par Google: le régulateur européen s’inquiète pour les données personnelles
[DECODE FoodTech] Deliveroo Editions: quel est l’impact des «dark kitchens» sur la restauration ?
[DECODE] Ce que dit la tribune de Mark Zuckerberg sur la stratégie adoptée par Facebook
Copy link