Participez au Top 100 des entreprises qui recrutent dans le numerique 2019
ActualitéBusinessHealthcare

Focus secteur: que s’est-il passé dans l’e-santé ?

  • Le marché mondial de la sécurité IoT dans le domaine de la santé passera de 4,8 milliards de dollars aujourd’hui à 15,82 milliards de dollars d’ici 2021.

C’est ce que révèle le dernier rapport publié par Market Research Future. En effet, la sensibilité des données de santé stockées dans le cloud conduira à une importante demande pour des solutions de sécurité hautement efficaces et fiables dans ce secteur, explique l’institut de recherches.

 

  • La startup toulousaine Medylink lève 2,75 millions d’euros pour étendre sa plateforme collaborative destinée aux professionnels de santé.

La plateforme permet de mettre en relation les professionnels de santé, d’organiser des téléconsultations, des formations ou encore de la location de matériel.

 

  • Pour la première fois, des chercheurs japonais ont réussi à développer une IA capable de détecter les malformations cardiaques congénitales.

    Crédit: Africa Studio/Shutterstock

Il s’agit d’un groupe dirigé par des scientifiques du projet « Riken Center for Advanced Intelligence » (AIP), en collaboration avec Fujitsu et l’Université de Showa. Les problèmes cardiaques congénitaux chez les enfants étant relativement rares, les chercheurs n’étaient jusqu’à présent pas parvenus à mettre en place une telle IA. Mais les scientifiques du projet « Riken » ont découvert que le processus de détection traditionnellement utilisé par les médecins est similaire à la technique de « détection d’objet », qui permet aux IA de distinguer la position et de classer plusieurs objets apparaissant dans des images. Cette fois-ci, il s’agira de déterminer si certaines parties du cœur, telles que les valves et les vaisseaux sanguins, sont dans des positions incorrectes. Des essais cliniques vont être menés dans des hôpitaux universitaires à travers le Japon.

 

  • Une entreprise américaine lance une IA qui permet de repérer les employés susceptibles de voler des médicaments.

Il s’agit de Kit Check, spécialiste des solutions de gestion automatisée des médicaments pour les hôpitaux, comme le révèle Venture Beat. L’intelligence artificielle attribue un score d’identification du risque individuel (IRIS) au personnel hospitalier afin de prédire la probabilité qu’ils volent des substances contrôlées destinées aux patients, comme des opioïdes. Pour établir son score, IRIS prend notamment en compte les données issues des dossiers médicaux électroniques. Fondé en 2011, Kit Check travaille avec environ 400 hôpitaux et clients aux États-Unis et au Canada.

Tags
Plus d'infos

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction@frenchweb.fr

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer