ActualitéLes levées de fondsRetail & eCommerce

Food delivery: Rocket Internet investit 496 millions d’euros dans Delivery Hero

Rocket Internet, l’un des plus grands incubateurs allemands, veut créer un géant de la livraison de repas. Pour cela, la société des frères Samwer a réalisé deux prises de participation à la hauteur de son ambition.

Pour satisfaire ce nouvel appétit, l’entreprise berlinoise a annoncé devenir actionnaire à hauteur de 30% de Delivery Hero, une start-up allemande spécialisée dans la commande en ligne de repas qui couvre 24 pays, dont l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse, la Suède, mais aussi l’Argentine, la Colombie ou la Corée du Sud. Montant de la transaction annoncée début février 2015: 496 millions d’euros. Delivery Hero est la grande rivale de Foodpanda détenue par… Rocket Internet. Cette dernière est spécialisée dans les commandes en ligne, dans 39 pays.

Loin de s’en contenter, Rocket Internet a également annoncé avoir pris une part majoritaire (52%) au capital de HelloFresh, dans le cadre d’un nouveau tour de table au côté d’un investisseur historique de la start-up berlinoise (Insight Venture Partners). Avec ces nouvelles entités, la nouvelle structure, Global Online Takeaway Group, couvrira une soixantaine de pays, 140 000 restaurants et plus de 78 millions de commandes en rythme annuel, affirme Rocket Internet.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Food delivery: Rocket Internet investit 496 millions d’euros dans Delivery Hero
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer