ActualitéArts et Culture

Amazon: bientôt une maison d’édition en France ?

C’est une offre d’emploi qui met la puce à l’oreille. Le 22 octobre 2014, Amazon publiait une annonce indiquant qu’elle recrute un « éditeur de manuscrits originaux » basé à Paris, comme l’a repéré ActuaLitté lundi.

«Nous recherchons un éditeur innovant, passionné, avec une bonne connaissance du marché afin d’acquérir des œuvres exceptionnelles pour nos maisons d’édition» fait savoir la firme américaine.

Amazon Publishing France serait donc pour (très) bientôt, à en croire cette annonce. Son siège serait basé dans le 17ème arrondissement de la capitale, soit dans les bureaux qu’occupe déjà la société boulevard Pereire.

Amazon précise que cet éditeur devra être capable « d’identifier, d’évaluer et de développer des manuscrits originaux » et d’ « assurer la liaison avec les auteurs, les agents et les traducteurs ».

L’objectif serait donc visiblement d’exporter certains des ouvrages repérés en France. Sachant qu’aux Etats-Unis, où elle pratique déjà cette activité d’éditeur, la firme a noué un partenariat avec une maison d’édition traditionnelle afin de bénéficier de son réseau de librairies partenaires, il est possible qu’elle fasse de même dans l’Hexagone. Mais avec qui ? Cela risque d’être compliqué de trouver quand on connaît ses relations tendues avec les éditeurs, déjà sur le sujet des livres numériques.

L’annonce étant toujours en ligne à ce jour, il se pourrait que le poste soit encore à pourvoir…

Lire aussi:

>> Amazon: plusieurs auteurs s’opposent à Kindle Unlimited, Fleur Pellerin se saisit du dossier

>> eBooks: comprendre le bras de fer entre Amazon et les éditeurs

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Bouton retour en haut de la page
Amazon: bientôt une maison d’édition en France ?
Que propose Google pour remplacer les cookies publicitaires?
[Série B] IA: InstaDeep lève 88 millions d’euros auprès du laboratoire allemand BioNTech
Pourquoi Starlink, le service internet par satellite d’Elon Musk, n’a plus qu’une seule station en France
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs